Andy Bachetti remporte une course chaudement disputée à Selinsgrove

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email

Ken Bruce, Collaboration spéciale Dirt Track Digest

Ça a pris 8 ans avant de revoir les rapides Modifiés sur le circuit de Selinsgrove et si la qualité de la compétition est un indicatif des choses qui s’en viennent, je vous assure que ça ne prendra pas un autre 8 ans avant qu’ils ne reviennent.

Un total de 31 voitures ont pris le départ de la finale qui marquait les débuts de la STSS à l’occasion du Icebreaker et à la fin des 40 tours de la course, c’est le « Wild Child » Andy Bachetti qui s’est retrouvé à parader dans le cercle des vainqueurs. On a assisté à une course fantastique dans le top 10 avec de l’action un peu partout sur le rapide circuit de Selinsgrove.

Bachetti, qui s’élançait de la position de commande, a eu à se battre pendant de nombreux tours avec JR Heffner qui avait pris la tête dès le départ après avoir accepté le départ de l’extérieur de la première ligne. Bachetti est demeuré deuxième en essuyant les nombreuses attaques de Kyle Coffey derrière lui avant de prendre la mesure de Heffner au 23e tour et s’emparer de la tête.

Les voitures de Coffey, Anthony Perrego, Larry Wight et Matt Sheppard bagarraient ferme derrière pour une place dans les cinq premiers. Bachetti a été en mesure de conserver une petite avance que Perrego ne vienne combler l’écart en fin de parcours. Le pilote de Sheffield au Massachussetts a été en mesure de repousses ces attaques de Perrego pour aller chercher une grosse victoire.

« Il s’agit d’une grosse victoire pour notre équipe, a mentionné un Bachetti très heureux à l’extérieur de sa remorque en savourant une Bud Light bien mérité. JR (Heffner) a connu un bon départ mais dès que nous avons pu prendre le rythme, ça s’est très bien passé. Nous n’avions pas de bonnes relances et je me demande si ce n’était pas un problème de carburateur. Je ne sais pas pourquoi, mais nous ne parvenions pas à décoller sur les relances. À chaque neutralisation, on devenait tous un peu plus nerveux. »

Le résultat laissera voir que Bachetti est parti de la position de commande pour ensuite l’emporter. Mais si vous n’avez pas eu la chance de regarder la course, vous pourriez assumer que ça a été une victoire facile pour le champion en titre de Lebanon Valley Speedway. Comme nous l’a expliqué Bachetti, ce ne fut pas le cas du tout.

« Je peux vous dire sans hésiter que ces courses ne sont jamais faciles à gagner, peu importe l’endroit où vous partez, a expliqué Bachetti. La compétition de la série de Brett (Deyo, le promoteur de la STTS) est très féroce peu importe la piste et ça augmente de plus en plus à chaque course. Il y a beaucoup plus de coureurs qui suivent la série, la qualité de l’équipement disponible est supérieure et les coureurs sont meilleurs. C’était une belle victoire et je vais le prendre à bras ouverts. »

La voiture numéro 4 aux couleurs de Garrity Asphalt a connu des difficultés la semaine dernière à Georgetown mais s’est bien repris samedi avec cette grosse victoire. Voilà qui met toute l’équipe en confiance pour gagner une deuxième course de suite dimanche à Port Royal.

« Ça a été une dure fin de semaine à Georgetown, a soutenu Bachetti. Mais cette équipe a travaillé très fort toute la semaine pour nous ramener dans le droit chemin et c’est certain que nous serons sur l’accélérateur demain à Port Royal. »

 

Lien direct pour article en anglais

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email

Derniers articles publiés sur le site