Une domination complète… qui finit tristement dans le mur! Les échos de Drummond

Semaine très chargée en ce qui me concerne avec la couverture de la finale de la Coupe Stanley, les courses… et un déménagement! C’est donc entre deux boîtes que je vous rédige en rafale mes quelques notes glanées ici et là au cours de la soirée de samedi pour le Championnat du Centre-du-Québec à l’Autodrome Drummond.

  • Ce n’est pas nouveau. Les courses peuvent t’apporter ton lot d’émotions, mais aussi un paquet de déceptions. Que dire de David Hébert qui vu ses efforts prendre fin dans le mur de la courbe trois et quatre après 33 tours de pure domination en finale Modifiés. Hébert était complètement intouchable, surfant allègrement à travers le traffic à un train d’enfer. Mais justement, la nouvelle Autodrome Drummond va forcer les pilotes à s’ajuster aussi expérimentés soient-ils. La piste est tellement rapide que la moindre faute peut te propulser dans le mur. C’est ce qui est arrivé au ONE, qui a tout juste raté sa glissade devant le 54r d’Even Racine. La preuve qu’une légère faute peut arriver même aux meilleurs. La bonne nouvelle, presque pas de dommages sur le bolide de Hébert qui a pu repartir et ramener son bolide en 15e place. Un accrochage qui a mis un terme à une séquence de 6 programmes de suite avec un podium au Québec pour le Technicien de St-Damase.
  • Parlant de David Hébert, qu’on pourrait aussi surnommer le « Statisticien de St-Damase », il faudrait lui demander une mise à jour du ratio de victoires 358 vs. W16. Selon nos calculs maison, nous ne sommes pas des experts (!), mais la domination du W16 n’est plus ce qu’elle était.
  • C’est fou ce que le moral peut faire comme différence dans les performances d’un pilote. Yan Bussière était de très belle humeur samedi avant de pouvoir rouvrir ses gradins comme il se doit. Le 21 est de retour en grande forme avec une victoire à Cornwall, une troisième à Granby, puis une 6e position hier soir. Bussière a aussi triomphé en Midgets STR. Bussière dit se plaire au volant de cette voiture mais ça prendra un peu plus de compétition pour la rendre palpitante à suivre pour les amateurs.
  • Belle discussion dans les puits avec Gino Clair avant les courses. Le Kid était en bonne forme et heureux de retrouver son 22J. Malgré un budget restreint, Gino espère être en mesure de disputer toute la saison à Drummondville. De nouveau, Pièces d’Auto Dionne est de retour comme commanditaire principal du véhicule. Pour sa saison 2021, Gino espère retrouver la forme des beaux jours « et faire partie de la game » à travers une compétition féroce.
  • La famille Clair sera entièrement réunie de nouveau dans deux semaines alors que le patriarche René Clair sera de retour en piste après une année sabbatique. Ayant franchi le cap de la huitième dizaine en âge, M. Clair se sent en forme comme jamais après une opération aux yeux. Les petits botillons seront bientôt de retour!
  • Kevin Burke, un fidèle auditeur des Gars de Courses, était de retour en piste après une année d’absence en ModLite et il a très bien fait avec une belle 4e place. Burke aimerait bien rivaliser avec les deux ténors de la compétition Keven Boucher-Carrier et Allyson Prince.
  • Cinq demoiselles étaient en piste chez les Slingshots Senior: Kym Adam, Anna-Ève Demers, Claudie Lizotte, Daphné Hébert et Charlotte Morin. Les courses ont longtemps été un sport d’hommes mais ce n’est plus le cas. Let’s go les filles!
  • C’est maintenant décidé, Christopher Cormier a mérité son surnom du Don Juan des courses avec une telle chevelure. Il deviendra rapidement un favori de ses dames… si ce n’est pas déjà fait.
  • Première fois que je décris un 4×4 suivi d’un carambolage. En espérant ne plus jamais revoir ça car ça a probablement coûté très cher à Mathieu Desjardins qui vise un troisième championnat Modifiés en carrière à Drummondville. Endommagé, le bolide du pilote de Yamaska a dû retourner dans les puits et on a pris le temps nécessaire pour l’attendre. Parti 5e, Desjardins n’a pu faire mieux qu’une 9e place et ça pourrait coûter cher dans ses chances de défendre son titre.
  • François Bernier s’installe au sommet du championnat de Drummondville, un endroit où il n’a jamais vraiment été régulier en Modifiés pour des raisons familiales entre autres. Alors qu’il sera difficile de rejoindre David Hébert à Granby, ça regarde très bien à Drummondville pour un premier titre en carrière pour Francky Boy.
  • Aperçu dans les loges de l’Autodrome, un ami des Gars de Courses, Richard Chauvin. À quand le retour d’une voiture Richard Auto sur la piste? La passion des courses anime encore le monsieur, plusieurs années après une « semi » retraite.
  • Un beau trio « old timers » sur le podium en Lightning Sprints: Stéphane St-Laurent, Yannick Poirier et Pascal Lévesque. Les trois pilotes supportent la classe depuis longtemps et n’ont pas du tout envie de se retirer. Yannick cède son volant à son fils Jordan pour permettre à fiston de faire le plus de tours possible mais il s’amuse encore comme un fou derrière le volant quand c’est à son tour.
  • Comment ne pas se réjouir pour le « Grinder » JF Corriveau qui ramène une honorable troisième place après avoir repoussé avec brio les attaques de Luke Whitteker et de Steve Bernard pendant plusieurs tours? JF a été touché directement dans le portefeuille pendant la pandémie lui qui dirige plusieurs restaurant à Montréal mais celui-ci garde tout de même sa bonne humeur. D’ailleurs, j’ai mis les pieds pour la première fois à son 3e restaurant tout récemment, le Makro situé dans le quartier Griffintown. Spécialité poissons et fruits de mer, c’est vraiment à découvrir. Vous ne serez pas déçus. Ah, n’oubliez pas de vous ramener un bon steak de la Boucherie Grinder juste à côté et essayez ça sur le BBQ. Délice assuré!
  • Plusieurs réclament le retour du Petit Prince de la terre battue William Racine dans un segment Bouquet Racing dans Cette Semaine aux Courses. Une histoire en développement.
  • Le week-end prochain, le deux dates appartiennent à Dominic Lussier et Jean-François Tessier. Une annonce est attendue dans les prochaines heures concernant notre prochain week-end d’action et il est fort possible que ce soit la réouverture très attendue du RPM Speedway sous peu. On a hâte!

Crédit photo: Éric Pivin / Les Gars de Courses

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles publiés sur le site