Jonny Allaire l’emporte à St-Guillaume

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email

Pour clore cette belle fin de semaine de course, nous nous sommes dirigés du côté du Saint-Guillaume Super Speedway.

Pro Stock – 20 tours

Daniel Gagné s’élance de la première position.  Les deux premiers pilotes se sont accrochés à l’entrée de la courbe #1, le bolide #10 de Gagné a subi un impressionnant capotage impliquant également le 17 de Martin Livernoche.  Suite à l’incident, une fuite d’huile importante a eu lieu sur la piste et considérant l’heure tardive, la finale a pris fin à ce moment et sera reprise lors de la prochaine soirée de course.

 

Sportsman – 40 tours

La classe maîtresse ce soir est la classe Sportsman. 17 pilotes se sont présentés pour cette soirée les honorant.  Les qualifications ont été remportées par Samuel Charland et Johnny Allaire.  Christopher Cordeau a pigé la pôle position suivi de Benjamin Boissonneault et Samuel Charland.  Cordeau est rapide sur le départ s’enfuyant en tête. Charland travaille fort pour ravir la seconde place à Boissonneault ce qu’il réussit à faire après quelques tours.  Karl Letendre et Picotin rivalise pour la 7e position, c’est serré en piste.  Sur la relance, Charland a l’avantage. Neutralisation en piste, Préville et Gamache sont impliqués.  Cordeau reprend l’avantage et Allaire réussit à jouer les troubles fêtes en se plaçant second avec Charland à sa poursuite.  Allaire a le dessus sur Cordeau par l’intérieur, il est très rapide.  La relance est payante pour Murray qui ravit la seconde position devant Cordeau et Charland. Le reste du peloton se livre de belles batailles. Les tours s’écoulent et Murray se rapproche du meneur.

Remontée impressionnante de Gordon Clair dans la fin du peloton alors qu’il s’immisce par le bas de la piste.  Plusieurs neutralisations en piste. Allaire est toujours en tête.  Il y a des trous dans la courbe 1 et 2, les voitures se font brasser mais Allaire tient la pôle et il est suivi de Charland et de Murray.  Derrière eux le peloton se distance, Picotin et Karl Letendre complétant le top 5.  Au dernier tour, un jaune tombe. Par contre, avec l’heure qui défile, la finale se termine de cette façon.

Podium Sportsman
Podium Sportsman

Le LP3 de Keven Letendre-Potvin a connu une très bonne soirée. Il est parti à la tête de sa qualification pour en finir 4e en raison d’une petite erreur de pilotage.  Il s’est élancé de la 7e position et a réussi à finir à cette position en se bagarrant de la 12ème à la 7e.  Il est à son 4e programme en carrière en Sportsman.

  1. Johnny Allaire #21
  2. Samuel Charland #41
  3. Fel Murray #95

Les 4 finalistes se sont dirigés pour un cash dash de 4 tours pour un montant de 200$ où les honneurs ont été remportés par Patrick Picotin à bord du bolide #48.

Slingshot Senior

7 bolides se sont inscrits pour prendre part à l’épreuve finale de 10 tours.  Mathis Caron débute en tête suivi de Jordan Roy dans le bolide de Claudie Lizotte, qui habituellement œuvre dans la classe Lightning Sprint, et de Daphné Hébert.  Roy qui travaille dans le haut de la piste dès le départ, réussi à ravir la pôle au dépend de Caron dès le second tour. Les 3 premiers bolides se sont distancés et Hébert complète le podium devant le 37 de Marc-Olivier Mc Carthy qui travaille fort pour la 3e position tentant le large et le bas, mais Daphné lui ferme la porte.  Avec 2 tours à faire Mc Carthy se rapproche à nouveau, mais Daphnée Hébert ne lui cède pas sa place!

  1. Jordan Roy #39
  2. Mathis Caron #83
  3. Daphné Hébert ONE

Olivier Desrosiers est le seul représentant chez les Slingshot Junior.

Minimods – 15 tours

C’est une piste bossue pour ces petits bolides alors que 7 véhicules étaient présents dans les puits, mais seulement 6 prennent part à la finale. Le 96 de Pascal Bissonnette était censé débuter premier mais n’a pas pu se présenter à la finale.  Jean-Simon Fréchette part de la pole position. Le 2 de Nikos Halikas connaît un bon départ, mais Fréchette ne laisse pas sa place.Halikas et Jonathan Lapolice se livre une bataille et c’est Lapolice qui a le dessus.  Neutralisation causée par Halikas qui avait une belle course, malheureusement, il n’a pas eu d’autre choix que de prendre la direction des puits.  Sur la relance, Fréchette reste solide au premier rang alors que les deux frères Lapolice sont à sa poursuite.  Jonathan tente l’intérieur dans le courbe #2 sans succès.  Quelle belle bagarre à 3! Fréchette travaille très fort pour rester premier, malheureusement il entre trop haut dans la 4 et se fait dépasser par les frères Lapolice.  Au dernier tour, Patrick travaille fort pour trouver l’endroit sur la piste où il sera en mesure de le dépasser, sans succès.

  1. Jonathan Lapolice #216
  2. Patrick Lapolice #68
  3. Jean-Simon Fréchette #26

Semi-Pro – 15 tours

Christian Beauchemin s’élance de la tête, Olivier Boissonneault le suit de près. Il tente de le faire par l’intérieur, ce qui ne fonctionne pas et Beauchemin s’accroche.  Le 97 de Luc Gélinas est monté haut dans la sortie de la 4 partant en capotage et le bolide a subi d’importants dommages. Le 72 de Patrick Pépin prend également le chemin des puits.  Boissonneault a l’avantage sur la relance au dépend de Beauchemin. Yves Marcoux complète le top 3 et une distance se crée entre chacun des bolides.  Beauchemin n’a toutefois pas dit son dernier mot. Une relance a lieu et c’est le 51 de Boissonneault qui a le dessus.

  1. Olivier Boissonneault #51
  2. Christian Beauchemin # 04
  3. Yves Marcoux #47

Mini Stock – 20 tours

En raison de l’heure tardive, la finale a dû être annulée. Le top 3 partant était le suivant; le 141 de Jean-Christophe Bolduc; le 45 de Dominik Blais et le 115 de Jean-Philippe Guay.  Cette finale sera reprise lors du prochain programme de courses.

Le promoteur Joël Brûlé, qui en était à son premier programme à ce titre, a tenté tout ce qui était à son pouvoir pour que le programme se déroule le mieux possible.  Malheureusement, il y a eu de nombreuses neutralisations, ce qui a fait beaucoup de boulot aux remorqueurs de Remorquage Boissonneault!

Le vouloir y était, mais ce n’était pas suffisant à la contrainte de temps.  Le promoteur a également mis beaucoup de temps sur la préparation de la piste.

On se revoit possiblement la semaine prochaine du côté de Saint-Guillaume.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email

Derniers articles publiés sur le site