Un cadeau de fête de 10 000$ pour Friesen à Weedsport

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email

Par Jarrad Wakefield, DirtTrackDigest.com

WEEDSPORT, NY – Stewart Friesen a ajouté à son avance au sommet du championnat Super DIRTCar avec sa troisième victoire de la saison dans la série dimanche soir à l’occasion du Hall of Fame 100 présenté à Weedsport Speedway. Friesen a accepté le départ de la cinquième position et n’a pas tardé à avancer dans le peloton pour ensuite s’emparer de la tête à la mi-course. La domination ne faisait aucun doute alors qu’il l’a emporté par une longueur d’une demi piste sur ses plus proches concurrents.

Un total de 37 voitures Modifiés ont rempli les puits de Weedsport lors d’une chaude soirée d’été. Le soleil était chaud, mais ça faisait du bien de voir ça après le temps difficile que nous avons eu et qui nous a empêché de courir pendant une bonne partie du mois de juillet. Le président de World Racing Group, Brian Carter, est venu faire un tour pour la soirée et s’est adressé aux pilotes lors du rassemblement d’avant-course. Carter en a profité pour annoncer que la finale des Modifiés-358 à Oswego lors du Super DIRT Week sera présentée en soirée cette année.

À la tombée du drapeau vert, Tim Sears Jr. et Max McLaughlin menait le reste du peloton. McLaughlin s’est rapidement emparé de la tête à l’extérieur du circuit dès le départ lorsqu’on est venu compléter le tour numéro 1. Une piste collante était offerte aux pilotes à Weedsport, et McLaughlin a utilisé le cordon extérieur à son avantage au départ. Stewart Friesen faisait la même chose, alors qu’il a rapidement pris la mesure de Chris Hile et de Mike Mahaney pour prendre la troisième place en début d’épreuve.

Le trafic est rapidement devenu un facteur au tour numéro 8, alors que McLaughlin a dû manoeuvrer parmi ceux-ci. Quatre tours plus tard, Friesen a rejoint Sears Jr. et sa voiture 83x, ce qui a donné le coup d’envoi à une excellente bataille pour le deuxième rang. Derrière eux, Tim Fuller orchestrait une belle remontée à travers le peloton, alors qu’il a pris la mesure de Hile pour prendre la 4e place. Billy Decker était non loin derrière, alors que le Franklin Flyer se retrouvait dans le Top-5 après avoir pris le départ de la 12e place. Friesen a pris la deuxième place aux dépens de Sears Jr. au 19e passage.

À partir de ce moment, Friesen s’était donné pour mission de rattraper Mad Max et il a été rapidement sur ses talons dès le 21e tour. Il a d’abord tenté une manoeuvre à l’intérieur mais n’en obtenait pas suffisamment pour réussir à passer. Au tour 27, Friesen semblait en mesure de réussir son coup mais une belle réplique de McLaughlin en utilisant le retardataire Demetrios Drellos lui a permis de conserver la tête. Derrière les deux meneurs, Matt Sheppard réussissait une belle remontée à son tour après avoir pris le départ de la 11e position. Il a tour à tour dépasser Hile, Fuller et Sears Jr. pour prendre la 3e place et ainsi rattraper les deux premiers. Alors que Sheppard s’est enfin retrouvé à courte distance, Friesen a réussi à prendre la mesure de McLaughlin pour la tête au 37e tour avant de s’enfuir à l’avant.

Une neutralisation au tour numéro 44 a ramené tout le peloton ensemble pour une relance après des problèmes mécaniques pour Jack Lehner. Sur la relance au tour 46, Friesen a facilement repris de la distance devant McLaughlin pour se prendre une avance confortable. L’épreuve allait rapidement être ralentie de nouveau alors que la voiture 9x de Tyler Trump a frappé le mur à l’extérieur de la courbe numéro 2, ce qui a provoqué une avarie à l’arrière du bolide. On a dû remorquer la voiture de Trump dans les puits et l’épreuve a repris au tour numéro 53.

Sur la relance, McLaughlin a connu un bon départ pour se présenter aux côtés de Friesen dans la courbe 1 et 2. Sheppard a aussi tenté de profiter de la situation vers l’intérieur de Friesen mais a malheureusement frappé le mur à l’intérieur, ce qui a endommagé l’avant de sa voiture la forçant à s’immobiliser. Sheppard a été en mesure de revenir après un passage dans les puits mais ses chances de victoire se sont envolées en fumée.

Friesen n’allait pas redonner une deuxième chance à McLaughlin sur la prochaine relance, alors qu’il s’est emparé de l’intérieur dans le premier virage pour reprendre son dû. Derrière les deux premiers, Sears Jr., et Fuller ont amorcé une bataille pour la troisième place. Sears Jr. a perdu la maîtrise de sa position mais a été en mesure de revenir à sa position au 59e tour. Alors que les trois premiers dominaient le reste du peloton, Larry Wight et Chris Hile se sont échangé la 4e place à plusieurs reprises, avant de voir Erick Rudolph s’approcher pour les dépasser tous les deux. Rudolph, qui avait pris le départ de la 24e place, a facilement pris la mesure de ses deux rivaux pour la 5e position. Avec 5 tours à faire, Rudolph a amélioré son sort en dépassant Fuller pour la 4e. À la tombé de quadrillé, Friesen avait une demi-piste d’avance devant McLaughlin, Sears Jr., Rudolph et Hile, qui a pris la mesure de Fuller au dernier instant.

« La piste était superbe, a dit Friesen après la course. Nous avions bien balancé la voiture ce soir pour s’assurer de ne pas gruger les pneus trop rapidement dans la course de 100 tours. Je voyais bien la machinerie travailler pendant l’intermission et je me doutais que nous aurions une piste très plaisante. Quand nous avons un cordon avec lequel travailler à l’extérieur, on peut utiliser toute la piste pour réussir à dépasser. C’était exactement ce qu’on cherchait et l’équipe Halmar a fait un bon travail pour couronner notre week-end en beauté. »

Friesen a également apprécié sa bataille avec McLaughlin.

« C’était une course difficile avec Max dans le trafic. Nous étions solides au milieu et je pouvais suivre son rythme au début. Il fallait profiter de nos chances à travers le trafic et le fait que nous pouvions rouler un peu partout a été très favorable pour nous. »

Friesen accentue son avance au championnat en vertu de cette troisième victoire dans la série.

« Ce sera intéressant de surveiller ce qui va se passer avec les points d’ici la fin de la saison, a ajouté Friesen. Nous avons quelques dates en conflit avec la série; notamment le Fonda 200 et une des épreuves des World Finals puisque nous avons une course en camionnettes à Phoenix. La météo pourrait s’inviter là-dedans et nous aider. Nous allons faire toute la série et tenter d’aller chercher le plus de points possible en espérant que ça puisse payer à la fin. »

Malgré son premier rang dans les points, Friesen ne peut techniquement pas remporter le championnat Super DIRTCar puisqu’il n’est pas un pilote Platinum dans la série. Le titre ira donc au pilote occupant le deuxième rang si tel était le cas. Pour l’instant, Matt Sheppard occupe le deuxième rang et se destine à « remporter » le championnat si jamais Friesen menait les points jusqu’à la fin.

De son côté, Max McLaughlin avait une bonne voiture en début d’épreuve mais n’a pas été en mesure de garder la voiture 44 derrière lui.

« Nous étions très rapides tôt dans l’épreuve, a mentionné McLaughlin. On avait une très bonne voiture qui était tout juste un peu trop survireuse dans les coins. On aurait probablement dû être un peu plus agressifs sur les ajustements et les pneus ce soir. Nous connaissons une vilaine séquence présentement alors ça fait du bien de pouvoir se battre comme ça pour la victoire contre Friesen. »

McLauglin était en mesure de faire ce qu’il voulait avec sa voiture 32c de haut en bas du circuit.

« L’extérieur fonctionnait très bien pour nous, a ajouté McLaughlin. L’intérieur est devenue la meilleure ligne à suivre plus tard dans la course. Sur la relance en milieu d’épreuve, j’ai été en mesure de trouver de l’adhérence dans le milieu pour dépasser Friesen. Je ne sais pas si j’aurais été en mesure de le retenir ensuite. Je ne voulais clairement pas voir le jaune sortir. Il avait une meilleure voiture que nous ce soir. La deuxième est une belle position pour nous, c’est excellent pour les points et on espère pouvoir bâtir là-dessus en vue de jeudi à Orange County. »

Tim Sears Jr. a été en mesure de secouer sa guigne dans la série Super DIRTcar avec une belle troisième place.

« Je me doutais que McLaughlin serait rapide dès le départ à l’extérieur, disait Sears Jr. L’extérieur était très bon au début, surtout en entrant agressivement dans les coins. J’ai décidé de rouler à l’intérieur pour garder mes pneus. Je voulais me maintenir à courte distance pour avoir quelque chose pour les embêter à la fin. »

Sears revenait d’une belle victoire à Weedsport la dernière fois que les Modifiés avaient été en action sur le circuit, en plus d’un triomphe vendredi soir à Brewerton.

« La dernière course ici avait été très similaire à ce qu’on a vu ce soir, a dit Sears Jr. On avait gagné cette course et on était encore très rapides ce soir. On n’a même pas touché à la voiture de toute la soirée. On a bien fait à Brewerton avec la même recette de ne rien toucher. On a une une bonne séquence présentement alors qu’on vit des hauts et des bas lors des grosses courses cette année. On a bien commencé la série avec une place dans le Top-5. Depuis, on a des bonnes et des moins bonnes soirées. On continue de travailler fort pour être plus constants en piste. Plus nous faisons des tours, et plus nous obtenons de bons repères. »

Quelques notes

Gary Tomkins était très rapide dans la voiture Beyea Headers 121. Après avoir sauté un moteur dans la voiture 84 de Dave Rauscher à Ransomville, Tomkins s’est retrouvé dans le Top-10 pendant la majeure partie de la course avant de se contenter du 14e rang.

Pat Ward a été intronisé au temple de la renommée de DIRTCar cette semaine. Ce fier compétiteur a obtenu beaucoup de succès au cours de sa carrière, mais il a dû passer par la consolation cette fois-ci pour se qualifier pour la finale. Ward se trouvait en position de se qualifier jusqu’au drapeau à damiers, jusqu’à ce que Danny Johnson glisse devant lui pour lui ravir sa position. On présumait que Ward obtiendrait un provisionnel pour la finale, mais ce ne fut pas le cas. Une décision très discutable de ne pas donner une place à Ward en finale, surtout que l’épreuve en tant que telle vise à honorer ces pilotes et autres légendes de leur sport.

La série Super DIRTcar se déplace du côté d’Orange County Fair Speedway jeudi le 28 juillet pour la bataille de Midway 100 à l’occasion de la traditionnelle fête foraine.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email

Derniers articles publiés sur le site