François Bernier demeure parfait!

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email


Un autre beau samedi ensoleillé du côté de l’Autodrome Drummond! Les puits sont bien remplis, les Sportsman et les Modifiés y sont au nombre de 72 bolides.

-La famille Clair est présente en grand nombre ce soir, nous retrouvons Mario et Gino en Modifiés et leur paternel, René Clair et le petit-fils Gorden en Sportsman.

Slingshots
Les Slingshots se sont présentés en grand nombre ce soir alors que pas moins de 10 bolides étaient présents dans chacune des classes. En finale Junior, Olivier Desrosiers a connu une course parfaite et est allé chercher une très belle victoire. Après une belle lutte avec Jacob Nadeau, Samuel St-Hilaire a pris la 2e place devant Nadeau.

Chez les Seniors, Jeff Beaumier a utilisé l’extérieur pour s’emparer de la première place. Il a mené le reste de l’épreuve pour aller chercher une autre victoire. Il a devancé le 01 de Yoan Nault et le 96 de Anna-Eve Demers.

Modlites
Très bon peloton de pilotes qui se sont présentés ce soir, alors qu’ils sont au nombre de 20.
En qualifications, Alan Carrier et Keven Boucher-Carrier ont été les vainqueurs.
Dès le départ de la finale , Boucher-Carrier est dominant. Derrière lui Alan Carrier et Éric Desilets se livre une belle bagarre. En début d’épreuve, Benjamin Cartier est impliqué dans un accrochage causant un drapeau rouge. Allyson Prince l’échappe dans la courbe #2 alors qu’elle était 4e. Les positions de tête sont restées inchangées jusqu’à la toute fin.
1- Keven Boucher-Carrier #117
2- Éric Desilets #28
3- Alan Carrier #49

STR
Du côté des STR, seulement 8 bolides dans les puits pour représenter cette classe.
Le gagnant de la qualification a été Yan Bussière.
Pour la finale, les 6 premières positions ont été inversées. Les premiers tours ont été menés par Pierre Leclerc. Rapidement Bussière réussit à lui prendre la pole position. Lors d’une relance avec 12 tours à compléter , Bardier a l’avantage sur Bussière pour prendre les devants. Les positions de tête n’ont pas changées jusqu’à la fin de l’épreuve
1- Mathieu Bardier #12
2- Yan Bussière #21
3- Éric Lagüe #96

Sportsman
D’un programme à un autre, on le répète, la classe Sportsman est fleurissante et bien en vie. Ce sont toujours les bolides les plus nombreux dans les puits alors que ce soir, il étaient 38.
Lors des qualifications, Donovan Lussier, Christopher Cormier, Kaven Poliquin et William Racine sont allés chercher la victoire.
Lors de la consolation, le meilleur pilote a été Raphaël Gougeon avec une manœuvre spectaculaire à l’extérieur pour aller chercher la victoire dans le dernier virage aux dépens de Mario Lajoie.
Pour la finale, Donovan Lussier, Christopher Cormier et Kaven Poliquin sont les 3 premiers pilotes à s’élancer.
Neutralisation dès le premier tour. La relance a été payante pour Antoine Parent qui s’est emparé de la tête suivi de Junior Mailhot. Avec 13 tours au compteur, Poliquin devient premier suivi de près par Racine. Dans les retardataires, Racine tente de se frayer un chemin vers la plus haute marche du podium, ce qu’il réussit à faire.
Ce fut une finale qui s’est fait d’un bout à l’autre sans d’autre neutralisation, un gros travail de pilotage dans les retardataires.
1- William Racine #35r
2- Kaven Poliquin #49
3- Michael Richard #3m

Modifiés

Un nombre de 34 bolides dans les puits.

On note la présence de David Hébert à bord du bolide numéro 1, celui-ci ayant dû abandonner l’épreuve d’hier en raison d’une problématique au niveau du moteur.

Lors des épreuves de qualifications, François Bernier, Steve Bernier et Steve Bernard sont allés chercher les quadrillés.
Michael Parent n’a pas été en mesure de prendre part à la qualification, lui qui avait également eu des difficultés hier du côté de Granby.
En raison du nombre de pilotes présents, une consolation a été nécessaire. C’est le 44 de Sébastien Gougeon qui en a été le vainqueur.

Concours d’arrêt aux puits
À chaque année, ce programme est l’un de mes favoris. Il met à l’honneur les membres d’équipe/ les mécanos, ceux qui travaillent dans l’ombre. Lors d’une petite partie d’une soirée, nous avons l’honneur de les voir à l’œuvre et je trouve cela impressionnant!
Résultats
1er -#22 Mario clair 17.74
2e -#49 François Bernier
3e -#1 Hébert
4e -#96 Corriveau
5e -#25 Steve Bernier
6e -#21 Bussières
7e -#3 Brouillard
8e -#23 Bilodeau
9e -#73jr Boisvert
10e -#92 Pelletier
11e -#37m Desjardins
12e-#54 Bernard

Les positions de départ ont été définies selon les meilleurs temps lors des arrêts aux puits. Dès le premier tour, Steve Bernard est victime d’un accrochage et est projeté directement dans le mur extérieur entre le virage 3 et 4 et cela met fin à sa soirée.
Mario Clair reste meneur plusieurs tours. Par contre, derrière lui, François Bernier n’est pas bien loin. Il réussit à prendre l’avantage sur Clair lors d’une relance mais la bagarre n’est pas terminée. Clair reprend la tête alors qu’il est dans le trafic au 29e tour. La lutte est serrée et nous tient aux aguets alors que les pilotes de tête se mélangent aux retardataires.
David Hébert se rapproche de Bernier au 32e tour. Bernier reprend la tête au 41e tour.
Au 46e tour de l’épreuve, deuxième neutralisation impliquant Claude Brouillard, Jeffrey Lapalme et Yan Bilodeau.
La relance est avantageuse pour le clan Bernier. Steve vient rejoindre son frère alors qu’il se positionne au second rang. Hébert est un peu plus loin dans le peloton. La course se poursuit sans autre neutralisation, ce n’est pas facile de suivre une telle course avec autant de trafic!
Les frères Bernier répètent l’expérience de la veille à l’exception que c’est François ce soir qui remporte la victoire, une troisième en autant de sorties à Drummondville en 358 cette saison. Une séquence remarquable!
1- François Bernier #49
2- Steve Bernier #25
3- David Hébert #1

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email

Derniers articles publiés sur le site