Caley Weese-Seymour est chez elle sur la terre battue

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email

Tenace, je dirais que c’est le mot qui décrit le mieux Caley Weese, une coureuse qui n’abandonne jamais.

J’ai rencontré Caley pour la première fois il y a environ 11 ans.  Elle avait 23 ans à l’époque et désirait apprendre tout et n’importe quoi sur les courses de Late Models.  Ce jour-là, l’équipe se composait d’elle-même et de son père, affectueusement appelé Big Bill à l’époque.

C’était le premier jour du dernier événement du week-end des points au Brighton Speedway, la Classique annuelle de la fête du Travail, qui, à part l’Applefest, est le plus grand événement de la saison.

Caley, encore nouvelle dans la division des Late Models, puisqu’elle n’a commencé à courir dans cette catégorie qu’en 2009, a terminé cinquième ce jour-là dans la finale. Pas mal pour ce que la plupart considèrent comme une recrue dans le sport, car la division Late Model est une classe très exigeante et technique.  Onze ans plus tard, Caley continue de battre la terre du Brighton Ontario Speedway.

Cette passion pour la course est née après avoir assisté à une course un soir au Speedway aux côtés de son père.  Caley explique : « Ma carrière de pilote n’aurait pas été possible sans mon père. Il m’a aidé dès le début et a toujours été à mes côtés en tant que mentor et mon plus grand soutien.  Il n’y a pas de mots pour le remercier suffisamment.  Pendant toutes mes années de course, j’ai manqué plus de courses que mon père! « .  Depuis cet événement, Caley n’a jamais regardé en arrière et n’a jamais perdu le goût de la course.

La première course de Caley a eu lieu dans la classe Mini Stock et il a couru dans cette division pendant quelques années.  Caley a remporté le championnat de la piste en 2004 au Brighton Speedway.

En 2007, Caley a progressé dans la classe Pro Stock/Street Stock et, en 2009, elle était au volant de son premier Late Model.

Douze ans plus tard, Caley participe toujours à des courses de modèles réduits à Brighton, mais avec une voiture plus moderne.  Les années entre hier et aujourd’hui ont été à la fois instructives et enrichissantes.  Après avoir couru contre les meilleurs au monde en matière de modèles réduits, Caley est l’une des rares femmes à s’être qualifiée et à avoir participé à l’épreuve principale lorsque les modèles réduits de World of Outlaws ont fait leur apparition au nord de la frontière. Elle a également participé à certaines parties de la série Rush Late Model ainsi qu’à la série Go Nuclear Late Model.

Les saisons les plus occupées de Caley ont été de 2013 à 2015, où elle a couru chaque semaine à la fois au Brighton Speedway ainsi qu’au Can-Am Speedway. 2015 l’équipe77 a couru chaque semaine à Brighton Speedway ainsi que quelques courses à temps partiel à Can-Am. Elle a également participé à la série Go Nuclear Late Model au cours de cette période. Dans l’ensemble, Caley a obtenu d’excellents résultats dans la bataille finale des points sur chaque piste : considérant que l’équipe était en grande partie elle et son père Bill.

  • 2013 – 7e Can-Am Speedway
  • 2013 – 9e Brighton Speedway
  • 2014 – 5ème Can-Am Speedway
  • 2014- 7e Brighton Speedway
  • 2015 – 5ème Brighton Speedway

L’année 2016 a été marquée par un retour aux sources, avec des coûts pour la course de plus en plus élevé et le mariage de Caley avec son compagnon James Seymour. Cette année-là, les courses ont été un peu mises en veilleuse alors que les deux hommes s’installaient dans leur nouveau chapitre de vie.

Aujourd’hui, Caley, son père et son mari, James, continuent de courir chaque semaine au Brighton Speedway. Cette saison, l’équipe a terminé sixième dans les points de la division Late Model, un excellent résultat compte tenu de la concurrence très rude. Le point culminant de la saison a été de remporter la victoire lors de la dernière fin de semaine de points à la classique annuelle de la fête du Travail. « Notre victoire à la Classique de la fête du travail a été un événement génial à gagner.  Elle a été longue à venir, mais nous avons tout de même apprécié la course. »

La dernière course de la saison à Brighton était une fois de plus la fin de semaine de l’Annual Applefest Shout, une course sans points pour le Late Model, mais avec une bonne bourse à gagner.

J’ai retrouvé Caley pour la regarder courir comme je l’avais fait 11 ans plus tôt.

Caley a réalisé le meilleur temps de son groupe de contre-la-montre et a terminé à la 4e place de sa course de qualification. Dans le Dash for Cash, l’équipe 77 a franchi la ligne en troisième position, clôturant ainsi la première nuit de course.

La deuxième soirée était consacrée à l’épreuve de 30 tours pour les Late Models. L’équipe 77 est partie de la 10e place pour cette épreuve de 30 tours, mais Caley a réussi à remonter jusqu’à la 7e place au moment de franchir le drapeau à damier.

C’était agréable de passer un peu de temps avec Caley et son équipe alors que je réfléchissais à la première fois où j’ai couvert ses courses. Il est évident qu’elle est devenue une bonne pilote et qu’elle est très régulière, ce que beaucoup d’équipes ne peuvent pas faire. Il ne s’agit pas toujours de gagner, mais d’aimer ce que l’on fait, explique Caley. « J’aime la course, non seulement pour sa nature compétitive, mais aussi parce que c’est un monde entier de personnes qui forment une communauté soudée d’amis qui s’entraident de toutes les manières possibles. C’est très spécial dans le monde d’aujourd’hui. »

Alors, quelle est la prochaine étape pour cette pilote de 35 ans?  Seul le temps nous le dira.  Comme le passé nous l’a montré, Caley Weese aime la course.  Je suis sûr qu’elle le fera aussi longtemps qu’elle le pourra jusqu’à ce qu’elle décide qu’il est temps de raccrocher son casque, ce qui sera un jour triste pour elle, j’en suis sûr.

 

Don Simpson

Journaliste/Photographe

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email

Derniers articles publiés sur le site