Francois Bernier définit une vision ambitieuse pour son équipe

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email

Dans une vision prospective, François Bernier a mis en place des plans pour la saison 2022.  Francois imagine la possibilité de passer à la Short Track Super Series en 2023.  Il s’agirait de la plus grande étape que l’équipe TBR ait jamais franchie.

 

Le pilote de 39 ans, originaire de Saint-Hyacinthe, se prépare activement pour le Défi Urbain Chevrolet qui aura lieu au Grand Prix de Trois-Rivières en 2022. Bien qu’il ne s’agisse que d’une seule course, elle est l’une des plus prestigieuses d’Amérique du Nord puisqu’il s’agit du plus ancien circuit routier urbain du pays, ce circuit ayant vu le jour en 1967.  Remporter cet événement spécial introduit la saison dernière dans le cadre du GP3R serait historique pour François et TBR Racing.

 

 

Le vétéran pilote souhaite également développer le programme de mentorat des pilotes TBR qui a été lancé la saison dernière.  Raphaël Lessard a intégré le programme au début du mois de juin avec sa première course au volant de la TBR Racing dans un bolide Modifié le 25 juin à l’Autodrome de Granby.  Lessard a participé à cinq épreuves à Granby et s’est amélioré de façon constante à chaque course.  François a accompagné Raphaël dans cette aventure, le mentorant tout au long du processus.  Steve, frère de François, a repris le processus de mentorat à Cornwall lors des événements de l’automne.

 

Comme la saison dernière, le programme de mentorat des pilotes de TBR Racing se poursuivra.  François explique :  » Dans le cas de Raphaël, le contexte dans lequel il se trouvait nous a fait saisir l’opportunité de lui faire essayer la course sur terre battue, et je crois que cela a porté ses fruits puisque nous comptons renouveler l’expérience.  En 2022, nous ferons de même pour nos autres clients TBR, et nous travaillerons directement avec chaque équipe pour les aider à améliorer leurs résultats. »

 

 

La principale priorité de Francois reste cependant le programme Modifié 358 qui se remet d’une saison un peu décevante l’an dernier.  François a remporté le championnat de piste de l’Autodrome Drummond, mais son cœur est toujours à l’Autodrome Granby, où il a remporté cinq championnats de piste au cours de la dernière décennie.

 

François n’est monté que trois fois sur le podium la saison dernière au championnat de Granby, dont aucune victoire.  Il a dû lutter pour suivre l’équipe rivale « ONE » et David Hébert qui a remporté le championnat de l’Autodrome pour la sixième fois.

 

Profondément compétitif mais d’une grande sobriété, François est un pilote habile qui a commencé sa carrière au volant d’un VTT.  En 2002, il a remporté le championnat d’hiver de VTT.  Il a également participé à des courses de dragsters, dans les catégories Sportsman Modified et Legends à St-Eustache. François a couru en 360 Sprint Cars pendant une brève période en 2009, avec la voiture d’appoint de Steve Poirier, obtenant le feu vert dans les finales ESS à Granby et Drummond.

 

La saison dernière, il est monté sur six podiums, dont trois victoires.  François espère une meilleure saison à Granby cette année, mais il ne prend jamais rien pour acquis, étant donné la forte compétition.  Lui et son équipe travaillent davantage sur les réglages de la voiture et l’efficacité de la piste.  François explique : « L’année dernière, j’ai fait une bonne saison, mais pas à la hauteur de ce que je suis capable d’accomplir.  Cette saison, nous espérons égaler le nombre de championnats à Granby avec un sixième titre. »

 

 

Pour ce qui est de l’avenir, François se tourne vers la saison 2023 et envisage d’accroître la présence de TBR Racing aux États-Unis et de courir dans la zone nord de la Short Track Super Series.  En outre, il envisage de participer à certaines courses de la série DIRTcar.  François explique :  » Nous examinons de près notre avenir et notre intérêt à courir soit dans la Short Track Super Series, soit dans la série DIRTcar pour 2023, mais nous évaluerons notre calendrier cet automne.  »

 

Pour l’équipe de Saint-Hyacinthe, il s’agirait d’un gros coup à cet égard et elle gagnerait également beaucoup plus de visibilité, tant en tant qu’équipe que sur ses produits de course. François explique sa vision : « Les meilleurs pilotes sont tous là, et c’est en courant contre les meilleurs que nous devenons meilleurs! ».

 

De grandes idées et des plans ambitieux attendent François au cours des prochaines saisons — une vision sur laquelle il travaille depuis un certain temps. Peu importe ce que le destin réserve à lui et à l’équipe, François laissera sa marque sur la piste.

 

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email

Derniers articles publiés sur le site