Une soirée dans le rôle d’un officiel

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email

Je me suis toujours posée la question, mais qu’est-ce que ça fait un officiel lors des soirées de courses, quelles sont ses tâches, ses responsabilités?  J’ai demandé à Benoit Savoie, signaleur officiel de l’Autodrome Granby et au RPM Speedway, d’en connaitre davantage sur son rôle.

 

Pour commencer, voici une brève description du rôle de signaleur : Le signaleur doit être le support visuel pour les pilotes et pour la direction de courses. C’est-à-dire que lors des tours sur le vert, il a la tâche de donner les indications aux pilotes (drapeau bleu, par exemple), car le directeur ne communiquera jamais avec les pilotes pendant la course, sauf pour avertir d’un drapeau jaune.  Le signaleur doit aussi aider la direction de course à surveiller ce qui se passe en piste (incident, voiture qui entre dans les puits etc.). Il peut aussi être l’intermédiaire entre les pilotes en piste et la direction si certaines directives doivent être transmissent d’un côté comme de l’autre. Le plus important c’est d’être visible, de faire de grands gestes pour être certain d’être vu et être constant dans la façon de travailler pour habituer les pilotes aux gestes.

 

Benoit m’a aussi expliqué ses tâches connexes comme les feux de circulation autour de la piste, transmettre certaines informations aux pilotes en allant sur la piste pour aider la direction de courses.  S’occuper du bon déroulement des présentations devant les estrades (alignement des voitures/pilotes) et voir au bon déroulement dans le cercle des vainqueurs après les courses (alignement des gagnants, préparation des photos/podiums).

 

J’ai aussi demandé à Benoit qu’est-ce qui l’a amené à devenir signaleur et voici sa réponse : « J’ai toujours été quelqu’un qui aime plus s’impliquer dans les évènements que de les regarder. J’aime être dans l’action et aider au déroulement d’une soirée peu importe la tâche. La place de signaleur m’attire depuis mon jeune âge. J’étais comme les enfants qu’on voit dans les estrades avec leurs drapeaux pour imiter le signaleur.  Mon frère a été signaleur pendant quelques années au Stadiaume de St-Guillaume et c’est ce qui m’a fait voir que c’était possible pour moi aussi un jour. »

 

Je lui ai demandé s’il devait acheter son matériel ou s’il était fourni. Il m’a répondu qu’il avait ses propres drapeaux par choix.  Avec le temps, il s’est habitué à un certain type de drapeaux (grandeur, poids, etc.) et c’est pour cette raison qu’il préfère avoir son matériel. La piste lui fournit une radio pour la communication et quelques fois, les vêtements de travail.

 

Benoit m’a aussi parlé de comment se déroulait une soirée en tant que signaleur et je trouvais intéressant de vous le partager. Il arrive habituellement une heure avant le début du programme. Il installe et vérifie son équipement, les lumières de circulation, l’éclairage de la tour, la radio, etc.  Ensuite, il arrive parfois qu’il doit aller discuter avec certaines personnes (pilote ou officiel), afin de régler certaines choses pour le programme de courses.  Par la suite, il assiste à la réunion des pilotes et tout de suite après, le programme de courses débute.  À l’intermission, c’est la préparation des finales. Parfois, il va, avec un collègue, avertir les pilotes de se préparer pour la première finale de la soirée.  À certaines occasions, il y a des piges devant l’estrade pour les positions de départ et/ou une présentation spéciale.  Alors, Benoit veille au bon déroulement de celles-ci.  Après, vient le début des finales et à la fin de chacune d’entre elle, il accueille les vainqueurs et surveille le déroulement des entrevues et des photos.  À la fin du programme, il range tout son matériel et s’assure que le tout soit disponible pour le prochain programme.

 

Merci à Benoit Savoie pour la petite entrevue et continue ton bon travail. Si vous voulez en savoir plus sur les autres types d’officiels, n`hésitez pas à l’écrire dans les commentaires !

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email

Derniers articles publiés sur le site