Place au parrainage chez les Slingshots! (Partie 1)

Comme vous le savez pour la plupart, Joël Brûlé a repris la classe Slingshot et a décidé de partir un projet de parrainage. Il y a environ une semaine, les jumelages ont été annoncés et j’ai décidé de questionner les personnes qui deviendront les parrains ou marraines de nos pilotes. Je leur ai tous posé les mêmes questions. La première: Pourquoi ont-ils décidé de s’impliquer dans la classe Slingshot en tant que parrain/marraine. La seconde: Qu’est-ce que cette classe leur a apporté au niveau personnel ou dans leur classe actuelle et la dernière : Comment ils envisagent leurs rôles et qu’est-ce qu’ils veulent apporter aux personnes avec qui ils sont jumelés.

 

Tout d’abord, le premier pilote que j’ai interrogé est Raphaël Gougeon : « Quand j’ai commencé en Slingshot, le seul professeur que j’avais c’était mon père et des fois, mon grand-père. J’ai eu la chance de grandir dans une famille déjà impliquée dans les courses, mais ce n’est pas le cas pour tous.  C’est pour ça que j’ai trouvé l’idée de Joël excellente quand il m’a demandé si j’étais intéressé à «coacher» un jeune qui évolue dans la même catégorie que moi quand j’ai commencé, pour leur transmettre ce qui m’a été transmis.  La classe Slingshot est probablement la meilleure catégorie dans laquelle commencer, car elle nous apporte l’expérience et la confiance nécessaire pour évoluer dans une catégorie plus importante par la suite.  Elle m’a beaucoup enseigné, que ce soit dans la mécanique ou même le respect que l’on doit avoir sur la piste pour être aimé des autres pilotes.  Ce sont toutes des leçons qui m’ont été ensuite, extrêmement précieuses pour les Sportsman.  Pour moi, mon rôle en tant que parrain sera d’établir un lien très fort entre l’élève et le maître pour que l’élève se sente en confiance en ma présence. Je vais faire du mieux que je peux pour enseigner à mon élève les meilleures astuces possibles pour qu’il puisse évoluer le plus possible! »

 

Passons au deuxième pilote interrogé, soit Elliott Gamache.  « J’ai décidé d’embarquer dans le projet de Joël parce que j’ai tout de suite aimé l’idée d’aider un autre jeune qui pilote dans mon ancienne catégorie.  J’ai été très content d’apprendre que Joël prenait en charge les Slingshots, donc lorsqu’il nous a proposé de parrainer les pilotes Slingshot, j’ai tout de suite accepté.  La classe Slingshot m’a apporté beaucoup de confiance en moi et au cours des années.  J’ai acquis l’expérience et le respect qui me fallait pour monter d’échelon.  J’ai la chance d’être jumelé avec Loïc Messier, un jeune bourré de talent.  Avec l’expérience que j’ai en Slingshot, je vais essayer de l’aider à exploiter le plus possible son talent. »

 

J’ai également interrogé Antoine Parent, pilote de la voiture #17 en Sportsman : « J’ai décidé d’accepter d’être parrain pour la classe Slingshot, car je trouve ça important d’aider les jeunes qui commencent dans ce sport.  Le sport automobile a besoin de ces jeunes pour rester en santé.  Nous sommes l’avenir du spectacle sur nos pistes du Québec.  Cette classe a fait naître une passion familiale pour le sport automobile et m’a fait connaître tous les petits secrets pour m’améliorer dans ce sport.  Je veux être disponible lorsqu’il va avoir besoin et répondre à ses questions et discuter avec lui et sa famille pour avoir du plaisir tout le monde ensemble! »

 

La dernière pilote que j’ai interrogé est Charlotte Morin : « J’ai décidé de m’impliquer dans le parrainage pour aider les jeunes à partir sur une bonne base.  J’aurais aimé avoir des conseils quand j’ai commencé en Slingshot, alors d’aider les pilotes à s’améliorer ou même juste de parler de leurs expériences sur la piste ça me fera plaisir.  La classe Slingshot a été ma première classe, elle m’a apporté la passion pour la conduite. C’est une classe parfaite pour apprendre et j’espère qu’elle va perdurer dans le temps et qu’elle va amener les jeunes à
développer leur plein potentiel.  J’aimerais aider la personne avec qui je suis jumelée en lui donnant des conseils de conduite, mais aussi des conseils sur la mécanique. Ce sont des petites voitures, mais elles ont besoin d’être bien préparées. J’aimerais pouvoir partager mon expérience et aussi aider la personne à développer sa conduite et ses connaissances en mécanique. »

 

Merci aux pilotes d’avoir pris le temps de répondre à mes questions.  Ce sera une saison remplie de nouveautés et de défis pour nos pilotes Slingshots et nos parrains/marraines, mais je crois que ce sera une belle saison où des liens se créeront et de nouvelles amitiés se développeront.

 

Bonne chance à tous nos pilotes!  Une deuxième partie sortira prochainement, donc restez à l’affût!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles publiés sur le site