Dans le Calepin de Tommy

La t#$^@^’k de pluie. J’ai pris une semaine de vacances et il a plus à tous les jours. Heureusement, on a eu une accalmie d’une journée vendredi pour avoir une dose de courses. Le reste de nos plans pour le reste de la fin de semaine est vraiment incertain et disons que ça me rend de mauvaise humeur.

 

À l’Autodrome Granby, on présentait la 2e course qualificative pour le Défi Urbain au GP3R. Les finales Modifiés et Sportsman seront d’ailleurs présentées à une date ultérieure sur TSN et RDS. Une chose est sûre, J-F Tessier avait préparé toute une piste de courses pour cette soirée.

 

David Hébert mène le championnat en Modifié grâce à de nombreux bons résultats mais la saison 2023 diffère beaucoup de la précédente. Si David Hébert et Steve Bernier avaient fait l’impasse sur les 8 premières courses de la saison, cette fois-ci c’est différent. Michaël Parent, Félix Roy et maintenant Yan Bussière ont remporté la victoire. Cela amène vraiment un bon spectacle pour les fans alors qu’on ne peut plus prédire le gagnant d’avance. Ce sont les fans de courses qui en bénéficient et évidemment, le moral des équipes qui savent qu’elles sont en mesure de gagner des courses est bien meilleur.

 

En parlant de Yan Bussière, le Sharkman se cherchait à Granby depuis le début de la saison. Il a fait plusieurs changements et ajustements et hier cela lui a souri alors qu’il a fait une course parfaite pour demeurer devant. Il a été en mesure de négocier avec le trafic et de tenir David Hébert derrière lui. Avec l’accident de la semaine précédente qui avait endommagé sa voiture, il est clair que cette victoire est un cadeau pour le pilote oui, mais également pour l’équipe qui a travaillé fort pour réparer et préparer la voiture.

 

On entend des mécontents par rapport au cône parce que très souvent, et je leur donne raison, les changements sont minimes dans le peloton. Or, hier soir, on a vu toute l’utilité de ce règlement. Martin Pelletier a risqué de partir à l’intérieur et est passé de la 10e à la 5e place pour la relance. Il a profité de tout un départ de la ligne intérieure pour remonter à la 3e place et récolter un podium très mérité. On parle d’un pilote et d’une équipe qui ont mis des centaines d’heures dans le garage pour trouver une solution aux problèmes de début de saison.

 

Derrière les 3 premiers, Alex Therrien a continué son excellent début de saison avec une 4e place devant Félix Roy qui accumule les top 5. À son 2e départ de la saison, le Capitaine Simon Perreault a obtenu un excellent résultat avec une 6e place. Sébastien Gougeon était en voie de recolter un podium avant qu’un fil de bougies brise. Il nous a offert le dépassement de la course lorsqu’il a réussit à passer entre 2 retardataires.

 

La présence de Marc-Antoine Camirand et de Raphaël Lessard retenait l’attention. Pour Camirand, la soirée avait bien commencée avec un 3e temps dans son groupe en temps chronométrés qui lui auraient donné la pole position en qualification, une petite erreur au niveau du calcul pour le poids l’a retrogradé en fond de peloton et compliqué grandement sa soirée. Pour Lessard, il a prouvé tout son talent en time trial en réalisant le meilleur tour de son groupe. En finale, la piste s’est asséchée rendant cela plus difficile pour un pilote ayant moins d’expérience mais encore une fois, j’aimerais tellement le voir faire une saison complète sur la terre battue.

 

Chez les Sportsman, William Racine est en train d’écrire son nom dans le livre des records aux côtés de ceux de Steve Bernier, Mathieu Desjardins, Martin Pelletier et Dany Gagné qui ont dominé la catégorie au cours des dernières années. Il veut remporter un championnat à Granby avant de faire le saut en 358. Il est très bien parti et il est sur une lancée incroyable. Un pilote est toujours aussi bon que la confiance qu’il porte à sa voiture et ses capacités. Présentement, Will arrive aux courses en sachant qu’il sera l’homme à battre et il est en mesure de faire ce qu’il veut avec une voiture très bien préparée. Il sera très difficile à battre.

 

Elliot Gamache a été très solide et à obtenu une très belle 2e place. Étant donné que ça fait plusieurs saisons qu’on le voit en Slingshot et Sportsman, on oublie qu’il est le plus jeune pilote à avoir gagné une course Sportsman et toujours le plus jeune dans cette catégorie. Il est très compétitif et j’ai très hâte de le voir en piste lorsqu’il aura 20 ans. Il sera déjà un vétéran de 5 saisons à un si jeune âge. Il est tout un espoir.

 

Un autre pilote qui tire son épingle du jeu est Jonathan Nadeau. Victime d’un sérieux accident durant les années Covid, il avait pris du recul mais il fait tout un retour cette année. Il s’est battu pendant de nombreux tours avec William Racine. Il vient de récolter 2 4e place et les podiums sont proches. Pour un pilote qui ne fait pas beaucoup de vagues, il laisse parler ses résultats.

 

J’avais l’impression de voir une course de Sprint Car entre Normand Hamel et Christopher Cormier. Les 2 se sont donnés en spectacle avec un concours de Slide jobs à chaque virage pendant de nombreux tours. Parfois ça passait serré mais on ne sait jamais touché démontrant le respect entre pilotes.

 

On se répète encore, plus de 43 voitures Sportsman dans les puits. C’est tout simplement incroyable le succès que cette catégorie a partout dans le Nord-Est. Ce n’est pas pour rien qu’on voit de plus en plus de grosses courses pour les Sportsman. Le spectacle est souvent parmi les meilleurs de la soirée dû à la compétition.

 

Les Sport Compact nous ont encore réservé tout un spectacle. J’ai une pensée pour Mathieu Voghell qui n’a pas été en mesure de participer à la finale laissant son adversaire Bruno Lafontaine amassé des points précieux dans la lutte aux championnats. Même chose pour Dominik Blais qui était à un demi-tour d’une victoire. Il n’avait pas fait d’erreurs et était en mesure de maintenir la tête avant le bris. Maxime Baillargeon avait récolté un premier podium et avait une excellente voiture lui permettant de mener l’épreuve. Il a dû lui aussi abandonner. Bruno Lafontaine, actuel meneur au championnat a remporté le titre de M. Sport Compact. Après un arrêt aux puits, Sébastien Raymond Beauregard a remonté 2e alors que Jonathan Thibert a récolté un podium.

 

Dimanche, les prédictions sont atroces au niveau de la météo mais on souhaite grandement être en mesure de se rendre au Cornwall Motor Speedway pour certains et à Fonda pour la STSS pour d’autres.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles publiés sur le site