Une soirée historique pour Bernard Racing!

Enfin, on a pu présenter des courses à l’Autodrome Drummond en ce samedi soir. Yan Bussière a enfin été chanceux et la pluie a épargné le site de l’Autodrome.

 

On y a cru. Jordan Poirier avait la voiture la plus rapide et était le plus spectaculaire mais au tout dernier tour, il est allé avec le tout pour le tout pour passer Matt Tanner et est allé un peu trop haut le reléguant au 6e rang. Matt Tanner remporte une belle victoire devant une foule conquise par la vitesse des Sprints. Danny Varin termine 2e devant Shawn Donath. Bryan Cloutier a pris le 4e rang. Une excellente performance pour le pilote d’Odanak. Dale Gosselin a terminé 11e, Mathieu Bardier 12 et Tomy Moreau à terminé 14e.

 

Les Modifiés passaient en dernier mais ils nous avaient gardé le meilleur pour la fin. On a eu droit à une fin de course épique alors qu’Even Racine s’est présenté  à la hauteur de Steve au dernier tour et le Cowboy a terminé 5 centièmes devant Even. Un premier doublé pour le clan Robert Bernard en Modifié et également une victoire qui fera énormément de bien à Steve Bernard. David Hébert a terminé 3e et ressert encore plus les points entre lui et Chris Raabe. Sébastien Gougeon s’est gardé dans la course au titre en remontant le peloton pour terminer 5e derrière Mario Clair. Félix Roy a dû repartir de l’arrière et a terminé 7e. À son premier départ en carrière en Modifié à Drummondville, Christopher Cormier a réalisé un top 10.

 

William Racine avait fait monter le compteur à 17 vendredi soir à Granby et il en n’est pas resté là alors qu’il a signé un 18e gain en 2023 samedi. Parti 2e, il a pris la tête de l’épreuve et a mené jusqu’au drapeau à damier. Quelques neutralisations ont resserré le peloton et les positions ont changé derrière Racine. Sur la dernière relance, Antoine Parent a choisi l’intérieur en partant 3e et Raphaël Gougeon, parti premier, et Kaven Poliquin en ont profité pour s’insérer dans le top 3 et sur le podium. En entrevue d’après course, William Racine a confirmé qu’il attendait son moteur 358 pour faire le saut. Il a également fait des éloges à Raphaël Gougeon en affirmant que Mini Spiderman sera l’homme à battre l’an prochain.

 

Chez les Lightning Sprints, David Daoust a pris la mesure de Maxime Grenon avant la mi-course et a su mener le reste de l’épreuve pour aller chercher sa première victoire avec les rapides Lightning Sprints. Éric Sundborg et Jérémy Lafleur l’ont accompagné sur le podium. Pascal Lévesque et Stéphane St-Laurent ont complété le top 5.

 

Chapeau à Yan Bussière qui a su faire toute une piste pour les finales Modifié et Sprint Cars. Connaissant Yan, il devait avoir hâte de monter dans le tracteur pour retravailler la piste pendant l’intermission. Une très belle soirée encore une fois.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles publiés sur le site