Du micro à la plume / l’édito d’Anthony Marcotte Vol. 2

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email

Bon début de semaine à tous les amateurs de courses!

Les rayons de soleil recommencent à montrer leur bout du nez, le temps devient soudainement plus doux, la relâche est à nos portes, et c’est le dernier droit de la saison morte. Toutes de bonnes nouvelles qui nous permettent d’envisager la suite des choses avec optimisme.

Le fait saillant de mon week-end de courses a été la brillante victoire de Christopher Bell sur le Roval de Daytona dimanche soir. Le pilote de la voiture numéro 20 chez Joe Gibbs Racing a été phénoménal pour prendre la mesure de Joey Logano avec quelques tours à faire pour ainsi remporter sa première victoire en carrière dans « la grosse classe » du NASCAR à son 38e départ seulement.

Bien qu’il soit désormais aux commandes d’une voiture de très grande qualité, Bell a réalisé un très bel exploit de remporter une course aussi tôt dans sa carrière. Je lisais au cours des dernières heures que des surdoués comme Chase Elliott ou Kyle Larson n’avaient gagné leur première course dans la Coupe NASCAR qu’à leur 99e départ. C’est tout de même un comparatif éloquent en faveur de Bell.

Personnellement, j’aime suivre de près le rendement des pilotes qui se sont développés sur les circuits de terre battue. Ils sont tout de même peu nombreux et figurent avantageusement bien sur le plan des performances. Il existe encore une grande méconnaissance de la terre battue chez le grand public et pour moi, c’est une fierté à chaque fois que j’en vois triompher comme l’a fait Bell dimanche.

J’ai eu l’occasion de croiser Dominic Lussier ce week-end pour un meeting en lien avec nos projets des Gars de Courses pour l’été prochain. Dominic en est un qui a goûté à l’asphalte plus jeune et qui a appris à apprécier la terre battue au fil des années. Il avouait candidement que plus jeune, le public des circuits asphaltés n’avaient pas un grand respect pour ceux qui couraient sur la terre battue. Et pourtant, quand je vois un Christopher Bell l’emporter sur un circuit complexe comme le Roval de Daytona, je me dis que certaines équipes devraient s’intéresser pas mal plus aux phénomènes de la terre battue. Les conditions de piste changeantes, la nécessité de réussir des dépassements rapidement en raison des courtes courses, la diversité des bolides et plus encore jouent en faveur de nos pilotes de terre.

J’apprécie aussi l’ouverture de NASCAR pour laisser ces maniaque de courses s’amuser dans ce qui les passionne à l’occasion. On en a vu plusieurs sur terre battue à l’approche de la saison, et on aura l’occasion d’en revoir prochainement quand l’horaire chargé le permettra. L’épreuve sur terre battue de Bristol à la fin mars sera évidemment à suivre de près et ceux qui connaissent bien la réalité de ce type de circuit partiront comme grands favoris. Ce sera un net avantage puisqu’une victoire garantira au pilote sa place dans la Chase. Tant mieux si NASCAR ouvre la porte à la terre battue puisqu’ils iront chercher un public fidèle qui s’est senti délaissé au fil des années.

Chase Briscoe et Tyler Reddick sont deux autres jeunes pilotes qui ont rejoint la grosse série au cours des derniers mois qui se sont aussi développés sur la terre. Le jeune Reddick, 25 ans, avait à peine 16 ans quand on l’a vu en piste en Super Late Models du côté de l’Autodrome Drummond il y a quelques années. Voyez où il est rendu aujourd’hui.

Lâchez pas les gars, on vous regarde aller de loin et ça nous rend bien fiers!

***

Ce fut un week-end réussi pour NASCAR alors qu’on a roulé pour un deuxième week-end de suite à Daytona en utilisant cette fois-ci le Roval. Les trois séries nous ont offert de très bons spectacles. Quand on peut tourner à gauche et à droite plus souvent, ce n’est pas moi qui va s’en plaindre!

Il faudra surveiller de près le jeune Ty Gibbs qui en a impressionné plus d’un avec sa victoire à son premier départ en carrière en série XFinity. Le petit-fils de Joe Gibbs a beaucoup de talent, et il l’a prouvé en réussissant plusieurs dépassements audacieux en fin de course. Il n’a absolument rien volé, même s’il bénéficie d’un soutien financier important pour évoluer rapidement dans sa carrière.

Le jeune a connu beaucoup de succès depuis quelques années en série ARCA et commence déjà à brûler les étapes. Toyota a fait du bon boulot en dénichant du talent au cours des dernières années (Larson, Bell, Erik Jones, etc), mais on n’a pas eu à chercher très loin pour trouver un autre pur-sang, cette fois-ci à même la famille!

***

Stewart Friesen n’a une fois de plus pas chômé ce week-end. Après un bon résultat sur le Roval vendredi (il a terminé 11e), le natif de Niagara-on-the-Lake en Ontario a mis le cap sur la Caroline du Sud pour y disputer deux épreuves en Late Models. Ça s’est très bien passé pour Friesen alors qu’il a terminé les deux courses au 5e rang.

Le peloton de la série Drydene Xtreme Late Models n’était pas aussi bien garni en pilotes de renom comme ce fut le cas en Floride au cours des dernières semaines, mais quand même. Pour un gars qui compte moins de dix sorties en carrière dans ce type de bolide, Friesen a très bien paru. On risque d’ailleurs de le revoir en Late Models ce samedi alors qu’on complètera la courte série Xtreme à Modoc Raceway, toujours en Caroline du Sud. C’est Chris Madden qui mène actuellement le championnat.

***

Vraiment pas facile de planifier des courses en sprint cars chez les World of Outlaws par les temps qui courent. La crème du sprint car devait se retrouver au Texas sur le mythique circuit de Cotton Bowl le week-end prochain mais la vague de froid et la situation sanitaire critique dans l’état a forcé le report de l’événement.

Au cours de la dernière semaine, on avait dû annuler le passage prévu en Californie et en Arizona en raison de l’incapacité d’accueillir des spectateurs dans les gradins.

Cette pause forcée repousse donc la suite de la saison des WOO jusqu’au 12 mars prochain alors qu’ils seront en action à Magnolia Motor Speedway dans l’état du Mississippi.

Plus près de chez nous, la piste de Lincoln Speedway en Pennsylvanie est toujours la première à ouvrir sa saison dès la fin du mois de février en présentant son traditionnel « Ice Breaker ». Ce fut impossible de le faire cette semaine puisque le circuit était toujours recouvert de neige! On va tenter de se reprendre ce samedi 27 février. Les meilleurs pilotes 410 dans le nord-est seront tous présents pour l’occasion.

***

Je vous invite en terminant à aller écouter la nouvelle baladodiffusion « Il était une fois aux courses » des collègues Kevin Lusignan et Dave Paryzo en compagnie de Richard Chauvin. La passion des courses ne s’est jamais éteinte dans le cœur de Richard et il espère encore aujourd’hui, après plus de dix ans sans courses, à obtenir une autre chance en compétition. Il n’est jamais trop tard pour réaliser ses rêves!

Je vous suggère fortement d’aller télécharger l’épisode sur l’application Spotify et l’amener avec vous dans un de vos déplacements. C’est très facile et le temps passe encore plus vite quand on se remémore des souvenirs de courses!

Kevin et Dave recevront Martin Roy Jr, quatre fois champion de l’Autodrome Granby, la semaine prochaine. C’est à ne pas manquer!

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email

Derniers articles publiés sur le site