La sagesse et la jeunesse chez les Gougeon

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email

Nous avons discuté avec le sympathique pilote de Drummondville Sébastien Gougeon. Le pilote de la voiture 44 est un des pilotes de pointe à l’Autodrome Drummond et sans aucun doute l’un des plus sympathiques. Nous lui avons demandé de nous faire une bref résumé de cette dernière saison 2020 marquée par la Covid : « Notre saison 2020 s’est passée en 2 temps.  Au début de la pandémie, quand l’Autodrome Drummond avait annoncé qu’il n’y aurait pas de courses en 2020, on avait mis notre saison et la préparation de la voiture sur pause.

Cependant, quand Yan Bussière a décidé de faire quelques programmes, c’était plus fort que nous.  Nous voulions essayer le nouveau tracé et comme c’est notre piste locale, c’était impensable pour nous de ne pas être présents.  Lors des 2 premiers programmes, on a éprouvé des difficultés au niveau des réglages.  Je n’avais que quelques programmes de faits avec la nouvelle suspension à coils et j’ai eu de la difficulté à trouver mes points de repère. On a travaillé fort avec Michaël Parent et Martin Roy Jr pour trouver une bonne base avec laquelle je serais à l’aise.  Dès le troisième programme, ça allait beaucoup mieux.  On a réussi à terminer la saison en force avec quelques podiums. »

Crédit photo page Facebook Gougeon Racing #44

Les préparatifs pour la prochaine saison vont bon train : « La préparation des deux voitures va très bien.  Pour le Modifié, il n’y aura pas de changements majeurs sur la voiture vu le peu de programmes qu’on a fait en 2020.  On veut repartir avec la base qu’on avait à la fin de la dernière saison.  On est toujours en attente de l’évaluation pour la réparation de notre moteur W16 qui a brisé au dernier programme.  La décision n’est donc pas encore prise à savoir avec quel moteur on va démarrer la saison, soit le W16 ou notre Moteur R.L. 358.

Pour le Sportsman de Raphaël, nous avons acheté une des voiture Teo ayant appartenu à Steve Bernard.  On est sur le point d’installer le moteur neuf qu’on s’est procuré chez Drivr Performance.  Pour le reste, on est passablement avancés. »

Crédit photo page Facebook Gougeon Racing #44

Les objectifs en 2021 pour Sébastien et Raphaël sont assez simples : « Pour ma part, on souhaite être sur le podium le plus souvent possible.  On a manqué de régularité aux cours des dernières années.  La saison 2019, sans mon père à mes côtés, a été très difficile.  J’ai toutefois un très bon groupe qui m’entoure aux courses et je suis persuadé que l’on a ce qu’il faut pour se maintenir à l’avant du peloton.

Pour Raphaël, ce sera une saison d’apprentissage, en passant des Slingshots aux Sportsman.  On souhaite qu’il fasse un maximum de tours pour qu’il puisse s’acclimater à sa nouvelle voiture.  Ce sera un gros défi pour lui, mais on veut avant tout qu’il s’amuse.  On ne se met pas d’objectifs de performances.

L’horaire de notre saison n’est pas encore fait,  mais il y a tellement d’incertitudes aux niveaux des calendriers que nous allons attendre de voir comment la situation évolue.  Pour ma part, je vais me concentrer sur Drummondville.  Comme il me sera difficile de m’occuper de Raphaël les soirs où je serai en piste, on va probablement prioriser Granby et le RPM pour lui. »

Nous ne pouvions éviter le sujet de comparer la situation de Raphaël et Sébastien à celle de Sébastien et son père Alain : « La situation est assez semblable.  On a commencé à courir à peu près au même âge.  Un comme l’autre, on est aux courses depuis qu’on est tout jeunes.  C’est un privilège que j’ai eu de pouvoir vivre ma passion avec mon père durant tant d’années et d’avoir la chance de pouvoir faire de même avec mon fils présentement. »

Crédit photo page Facebook Gougeon Racing #44

Sébastien va se sentir nerveux lors des présences en piste de Raphaël : « C’est certain que je serai nerveux.  J’avais de la difficulté à comprendre la nervosité que ma conjointe vivait face aux courses, avant que Raphaël commence à courir.  Je suis beaucoup plus nerveux de voir Raphaël en piste que d’être moi-même dans la voiture.  En Sportsman, il va y avoir beaucoup de voitures en piste et surtout beaucoup de nouveau pilotes.  Ça ne sera pas facile pour le cœur de parents, mais on va l’encadrer du mieux qu’on peut pour qu’il apprenne à gérer ses émotions et ses décisions en piste. »

Il est évident que l’aspect familial est primordial pour les Gougeon : « Pour nous, c’est le point #1.  Ça comprend aussi les amis qui nous entourent.  On a une super gang autour de nous qui nous supportent et on a beaucoup de plaisir à aller aux courses ensemble. »

Nous avons demandé à Sébastien de nous parler de son plus beau moment en carrière : « Sans aucun doute la saison 2004 en Sportsman.  On avait été impliqué dans un très gros accident à Drummondville et la voiture était très endommagée.  Plusieurs auraient probablement acheté une autre voiture pour continuer la saison mais moi j’adorais cette voiture.  On a donc décidé de la réparer.  On a travaillé tous les soirs de la semaine après le boulot, jusqu’aux petites heures du matin.  Le vendredi suivant, on avait 2 finales à Granby.  On a terminé 2e et 1er.  Le lendemain à Drummondville, on a remporté la finale pour compléter cette semaine de fou, en route vers les championnats de la saison de Granby et Drummond. »

On sait que Sébastien est un homme d’affaires, ayant pris les reines de l’entreprise familiale Gougeon et Frère : « La business va quand même bien malgré tout, on ressent un certain ralentissement car plusieurs véhicules ont très peu voyagé dans les derniers mois.  Il y a eu beaucoup d’adaptation à faire pour tous.  Le contact client est différent, les mesures de protection à respecter etc. mais notre équipe s’est très bien ajustée et tout le monde est resté en santé depuis de le début de tout ça. »

Pour conclure, Sébastien veut remercier plusieurs personnes : « En premier lieu, mon père pour m’avoir transmis sa passion et pour m’avoir appris tout ce que je sais à propos des courses.  Ma conjointe Caroline qui me suit aux courses depuis toujours, les gens qui m’ont aidé de près ou de loin durant toutes ces années, nos fans qui nous encouragent semaines après semaines, et bien sûr tous nos commanditaires, car sans eux, ce serait impossible d’y arriver. »

  • Métal Pless
  • Oxygène Bois-Francs
  • Toitures Lavoie
  • Gougeon et Frères
  • Piché Transport
  • Coiffure St-Pierre 2.0
  • Courchesne et Fils Entrepreneur Peintre
  • Concept Promet
  • A2R Performance
  • REMEQ
  • L.A.P. Alain Léveillé
  • Soudure F.L.
  • Castrol
  • Multi-Lave
  • Laboratoires Mequaltech.

 

Merci beaucoup Sébastien pour ton temps et bonne chance à l’équipe du Spiderman et du Mini-Spiderman.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email

Derniers articles publiés sur le site