Sheppard bon deuxième à OCFS; quelques notes du “Twin”tyFive-75

Un article de Mike Mallet, Collaboration spéciale Dirt Track Digest

 

Matt Sheppard n’a pas été en mesure de décrocher sa deuxième victoire de la saison à Orange County Fair Speedway jeudi dernier, mais il a prouvé qu’il était clairement le deuxième pilote le plus rapide derrière l’éventuel gagnant, Stewart Friesen.

Sheppard s’est maintenu dans le Top-5 pendant toute la course jusqu’à une relance au 65e tour lorsqu’il s’est emparé de la deuxième place. Il a pourchassé Friesen lors des dix derniers tours en obtenant plusieurs occasions de lui ravir la première place lors de neutralisations. Il n’en avait juste pas assez pour réussir le dépassement dans sa voiture Bicknell numéro 9s.

« Nous étions juste trop lents dans la première moitié de la course, a émis Sheppard. Nous avons finalement été capables d’avancer plus vite à la fin. Je crois vraiment que nous étions aussi rapides que lui dans les derniers cinq tours. Ça devenait très poussiéreux en entrant dans la courbe 1 et c’était difficile de trouver nos repères. Je sentais toutefois que j’en avais assez pour l’embêter. »

Un podium, c’est bien, mais Sheppard veut toujours gagner. Dernièrement, c’est souvent ce qui arrive de terminer deuxième derrière le bolide 44. Sheppard sait toutefois très bien que quand un pilote est sur une bonne séquence comme Friesen le fait présentement, il devient très dur à battre.

« C’est difficile présentement, dit-il. Quand nous avons une bonne soirée, il est toujours un petit peu meilleur. C’est comme ça que ça marche. Nous avions vraiment une bonne voiture ce soir mais on a fini deuxième. Il y a quelques semaines, nous avons pris un tour à presque tout le peloton à Utica-Rome and nous n’avons pas gagné. Il est bon à ce point cette année. On ne peut rien lui enlever; j’ai déjà passé par là. Quand les choses tournent en ta faveur, ça tourne en ta faveur… Tant mieux pour eux. »

Sur la relance qui lui a permis d’accéder à la deuxième place, Sheppard a pris avantage du jeune Dillon Steuer. Le jeune homme a tenté de profiter de l’intérieur mais c’est ce qui a ouvert complètement l’extérieur pour Sheppard.

« Je pense que le manque d’expérience de Dillon lui a joué des tours un peu là-dessus, a dit Sheppard. Il était nettement à l’intérieur alors que Stew est allé très loin au large. J’ai appris ma leçon sur la relance suivante et je suis demeuré très au large près de Stew et c’était nettement mieux. »

Un autre podium pour McLaughlin

La voiture que pilote Max McLaughlin un soir donné ne semble pas le déranger outre mesure; il va terminer sur le podium de toute façon. Il a été en mesure d’aller chercher un podium mardi dernier à New Egypt Speedway dans la voiture 397 de Norm Hansell avant de refaire la même chose jeudi dans le bolide CME Incorporated de Vic Coffey.

« Je pense que c’est notre 7e podium consécutif, a commenté McLaughlin. C’est bien de rouler constamment en avant et de terminer troisième derrière les deux meilleurs coureurs modifiés au monde est très bien. Je ne peux pas me plaindre, mais tu veux toujours faire mieux et de gagner des courses. Je sais que nous en sommes capables. On l’a déjà fait. C’est un peu frustrant, mais je suis reconnaissant d’être ici. »

McLaughlin s’est battu avec Sheppard une bonne partie de la course alors que les deux pilotes se sont échangé la troisième place à plusieurs reprises derrière Friesen et Steuer. Vers la fin, Sheppard a eu le meilleur en terminant une position devant lui dans son Bicknell.

« Je pense que Matt et mois étions vraiment proches, a dit McLaughlin. Nous étions aussi bons l’un que l’autre. Stew était encore à son meilleur; tout simplement dans un autre code postal. Il a plus de bonnes soirées que qui que ce soit, mais chacun peut avoir son propre soir à l’occasion. On doit seulement être un peu meilleurs et trouver un peu plus de vitesse. Nous ne sommes pas loin, on est juste là. »

Lombardo arrache un Top 5

LJ Lombardo s’est trouvé une place dans le Top 5 à l’arrivée. L’ancien coureur régulier à Orange County a eu sa propre bataille avec un habitué des grands honneurs, Anthony Perrego. Une seule erreur lui aura coûté cher quand Perrego a pris sa mesure pour la 4e place dans les derniers tours.

« J’étais devant Perrego à la fin, a mentionné Lombardo. Je savais que si je faisais patiner mes pneus, il réussirait à me dépasser. J’ai été en mesure d’aligner quelques bons tours mais j’ai patiné une seule fois et il en a profité. Je pense que leur expérience a porté fruit. Si j’avais eu plus d’expérience sur les pistes glissantes, peut-être aurais-je pu être meilleur dans le dernier droit. »

Lombardo a reculé plus loin dans le peloton dans les premiers tours de la longue épreuve avant de trouver une ligne familière à l’intérieur du circuit sur les relances.

« J’ai reculé de la 7e à la 11e ou 12e place et ils m’ont redonné une place parce qu’ils étaient tous des voitures retardataires, de dire Lombardo. Je me suis dit que s’ils étaient pour me replacer devant les retardataires que j’allais tenter quelque chose. J’ai placé ma voiture à l’intérieur et je me suis retrouvé troisième sur une relance. J’ai continué d’essayer d’avancer à l’intérieur sur les relances, puis j’ai essayé l’extérieur comme tout le monde et ça a bien fonctionné. »

Quelques notes à OCFS

Larry Wight a dû prendre part à la consolation pour officialiser sa place en finale. Auteur d’une belle remontée jusqu’en 6e place à un certain moment, il a dû ensuite abandonner en raison d’ennuis mécaniques…

Mike Mahaney roulait confortablement dans le Top 5 avant que sa voiture ne laisse échapper de la fumée, ce qui l’a forcé à l’abandon…

Steuer a été solide toute la course pointant même jusqu’en deuxième place avant une relance au 64e tour. Il a été forcé de rentrer aux puits avec quelques tours à faire. Steuer a rapidement été en mesure de retrouver ses repères en ramenant son bolide Zubi’s Racing numéro 17z en 7e position.

Les épreuves jumelles qualificatives de 25 tours ont été remporté par Friesen et Steuer, ce qui leur a permis de remporter 1 000$ chacun.

 

Article originale en anglais: Sheppard Best of Rest; OCFS Notes from TwintyFive-75

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles publiés sur le site