François Bernier fête le retour des courses à l’Autodrome Drummond!

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email

Soirée d’ouverture officielle du côté de l’Autodrome Drummond sous un ciel grisonnant.

Jusqu’à date c’est une fin de semaine plutôt grise, heureusement, Dame nature est collaboratrice et nous a même offert quelques rayons de soleil!

Sportsman – 32 tours
Ce soir, 36 pilotes se sont présentés pour une finale de 32 tours.  Un B-main a été nécessaire. Félix Roy dans le 91 a été le vainqueur.  Soulignons également la remontée de William Racine terminant 6e dans l’épreuve.  Il a connu des difficultés au niveau du moteur lors des pratiques et des qualifications.  L’équipe a travaillé sans relâche pour qu’il soit en mesure de participer au B-main, mission réussie et direction la finale, celui-ci ayant terminé second hier soir à l’Autodrome Granby.

La recrue Elliot Gamache part de la pôle position pour l’épreuve finale.  Dès le départ, Alex Lajoie s’empare de la tête et Michaël Richard le suit bon 2e.  Le jeu dans le trafic débute dès le 15e tour.  L’avantage va à Richard aux dépends de Lajoie.  Ensuite, Mailhot a le dessus sur Lajoie.  Neutralisation; le #44 de Raphaël Gougeon est monté trop haut et a touché le mur.  Samuel Charland est 5e avec 2 tours à faire celui-ci étant partie 10e. Charland connaît un excellent début de saison, il est impressionnant de le voir aller, ce dernier qui œuvrait principalement sur l’asphalte.  Sur la relance, Richard connaît un très bon départ.  Mailhot et Lajoie se bagarrent pour les positions suivantes mais c’est dans cet ordre que prend fin la course.  La meilleure recrue en piste est Elliot Gamache finissant en 14e place.

  1. Michael Richard #3M
  2. Junior Mailhot #101
  3. Alex Lajoie #33

Slingshots
Chez les juniors, nos jeunes pilotes se sont présentés en piste dans le but d’aller chercher la victoire.  Dès les premiers tours, il y a du brasse camarade dans le peloton.  Loïk Messier mène l’épreuve suivi de Xavié Bussière ,fiston du promoteur, sur les traces du paternel.  Samuel St-Hilaire réussit à ravir la seconde place à Bussière, bien qu’il travaille pour revenir plus fort mais St-Hilaire résistera.

  1. Loïk Messier #27
  2. Samuel St-Hilaire #49s
  3. Xavié Bussière #21

Chez les Seniors, tout au long de la soirée, nous avons pu voir Daphnée Hébert travailler très fort sur son bolide qui avait des ennuis.  Son père David Hébert et même des parents d’autres pilotes Slingshot sont venus porter mains fortes à Daphnée!

Dès le premier tour, les positions changent dans le peloton. Les pilotes doivent travailler fort avec une piste qui est très glissante.  Soulignons la présence de 5 filles chez les Seniors, un record qui, j’espère, pourra être battu pour avoir la chance de voir d’autres femmes sur nos circuits.  Première neutralisation au 8e tour, Beaumier est en tête de l’épreuve depuis le 1er tour.  Par la suite, de nombreuses neutralisations ont lieu.  Jeff Beaumier reste premier en tête, suivi de Claudie Lizotte et Mathis Caron qui fait pression pour s’emparer de la seconde place.  Sur la dernière relance avec le drapeau blanc, Beaumier ne déroge pas de la pôle position. Les positions suivantes restent inchangées.

  1. Jeff Beaumier #2
  2. Claudie Lizotte #39
  3. Mathis Caron #89

Modlite – 20 tours
Kevin Burke part en tête de l’épreuve.  Au 4e tour, le drapeau rouge est donné lorsque le 6f de Martin Forcier capote à la sortie de la 4e courbe, sa soirée est malheureusement terminé.  Nous avons droit à une belle bataille dans le top 3.  Désilets n’est pas très loin derrière.  Malheureusement au 8e tour, il perd le contrôle de son véhicule, devant repartir à la fin du peloton.  Boucher-Carrier travaille fort pour ravir la place du meneur.  Par contre, Kevin Burke ne veut pas céder sa place.  Quelques tours plus tard, Boucher-Carrier réussit son ascension et il est très rapide.  Allyson Prince prend les devants face au 91 de Burke qui perd du gallon de tour en tour.  Dans les derniers tours, Steve Comeau complète le top 3, déclassant Burke.  Boucher-Carrier et Prince réussissent à garder l’avantage et compléter le podium.

  1. Keven Boucher-Carrier #117
  2. Allyson Prince #56
  3. Steve Comeau #s8

Midget Speed STR – 20 tours
Du côté des Midget Speed STR, 10 pilotes étaient inscrits.  Yan Bussières mène l’épreuve avec un bolide compétitif.  Mathieu Bardier remonte plusieurs positions pour se retrouver à la poursuite du promoteur performant nouvellement dans cette classe en plus de la classe Modifiés.  Patrick Lagüe n’a toutefois pas dit son dernier mot livrant un bon combat à Bardier et le remportant au 15e tour.  Mathieu Bardier à bord du bolide #12 ne voulait pas s’en laisser imposer reprenant le dessus, malheureusement au 16e tour il cause un drapeau jaune devant repartir à la fin du peloton.  À la relance, Bardier utilise le large pour tenter de reprendre des positions.  Il finit tout de même l’épreuve en 4e position.  Bussière remporte l’épreuve suivi du #1 de Pierre Hebert qui a tenté de le talonner sur les derniers tours.  Lagüe complète le top 3.

  1. Yan Bussières #21
  2. Pierre Hébert #1
  3. Patrick Lague #96

Modifiés – 40 tours
Avant même le départ de la finale, un accrochage impliquant plusieurs pilotes se produit sur le droit avant lors de la salutation de la foule (4X4).  C’est la première fois dans ma vie de passionnée de course que je vois un accrochage de la sorte.  Le véhicule de Mathieu Desjardins a subi d’importants dommages sur le devant du bolide.  Les équipes touchées ont eu du temps supplémentaire pour réparer les voitures pour leur permettre de faire partie de l’épreuve finale.

Départ canon de David Hébert.  Yannick Mathieu et le vétéran Claude Brouillard se livrent une belle bataille.  Malheureusement à la sortie de la 2, Mathieu perd le contrôle de son véhicule se retrouvant en sens inverse du trafic, le pire est évité.  Hébert est très rapide sur la relance.  Brouillard travaille fort pour garder la 3e position.  Desjardins, impliqué dans la carambolage du 4 de large, le suit en 4e position, mais le peloton est dense derrière lui.  Au 12e tour, François Bernier lui soutire sa position.  Bernier profite des retardataires pour monter dans le peloton de tête et se retrouve en 2e position au 16e tour.  Son frère Steve se lance à sa poursuite étant partie de la 10e position.  Luke Whitteker, champion de l’épreuve de la veille du côté de Granby, se retrouve 5e au 25e tour, celui-ci s’étant élancé de la 14e position.  Hébert est loin en tête dans les retardataires.  La première neutralisation de l’épreuve a lieu au 33e tour.  Hébert était seul en tête loin de Bernier malheureusement, il a été impliqué dans un accrochage avec le 54r d’Even Racine.  Alors qu’il voulait prendre un tour à Even, Hébert a voulu se glisser devant Racine mais il a manqué d’espace.  Francois Bernier reprendra donc la tête de la compétition avec 7 tours à faire.  Bagarre entre les deux frères Bernier pour la pole position.  Quel spectacle ils nous offrent!  François garde l’avantage sur son frère et remporte cet épreuve de 40 tours.

  1. François Bernier #49
  2. Steve Bernier #25*
  3. Jean-François Corriveau #96

Lightning Sprint – 20 tours
21 voitures prennent part à la finale.  Stéphane St-Laurent part en tête.  Au 4e tour, le drapeau rouge est donné.  Quatre bolides reprennent le chemin des puits.  Yannick Poirier s’installe 2e et conserve sa position de départ.  Éric Sundborg de son côté améliore son sort d’une position au dépend de Pascal Lévesque.  Les 3 premières positions demeurent inchangées tout au long de l’épreuve.  Neutralisation avec 4 tours à faire.  Lévesque réussit à prendre le dessus de Sundborg et reprendre sa position de départ.

  1. Stéphane St-Laurent #29
  2. Yannick Poirier #28p
  3. Pascal Levesque #3

Ce fût une très belle soirée de courses que les partisans attendaient depuis longtemps.  On se retrouve dimanche du côté de St-Guillaume et de Cornwall là où les gars de courses seront présents.

 

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email

Derniers articles publiés sur le site