Bye bye mon cowboy: Lettre à mon ami Alexis Charbonneau

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email

Lettre à mon ami Alexis Charbonneau

 

Salut Alexis,

 

Ça faisait longtemps que je n’avais pas fait de chronique, mais dès l’annonce de ton décès, je savais que je te devais une chronique hommage. Et le titre ci-haut m’est immédiatement venu en tête. Je m’étais d’abord dit que non, on ne pouvait pas faire un jeu de mots dans une chronique hommage à la suite d’un décès. Ça tomberait dans la caricature.

 

Mais avec le temps je me suis rendu compte que les caricatures représentent souvent une extension de leurs sujets. Certaines personnes peuvent avoir des traits similaires mais ce n’est pas tout le monde qui peut avoir des marques de commerces atypiques et être cool. Si plusieurs trouvent Austin Dillon comme étant bizarre avec son chapeau en Nascar, ce n’était définitivement pas la même situation pour toi, car tu avais le don de porter ce chapeau comme personne d’autre. Toi, t’étais une star avec un charisme énorme, et ce chapeau ne faisait que te rendre encore plus star. Même chose pour la longue barbe…. Si certains se sont moqués de celles de Popa, dans la Petite Vie, ou encore du Doc Mailloux, personne ne se moquait de la tienne. Car tu la portais comme le champion cool que tu étais. Tout ça pour dire, tu étais LE cowboy dans les courses, et c’était à la fois un surnom et un titre honorifique. C’est pourquoi j’ai été de l’avant avec le titre de mon article.

 

Tes amis savent tous que tu as malheureusement quitté ce monde à la suite de circonstances malheureuses qui n’auraient jamais dû arriver lorsque tu t’es fait frapper par une conductrice en état d’ébriété le 11 septembre dernier, avant de rendre ton dernier souffle une semaine plus tard. Mais je ne veux pas te parler de l’accident, je veux me remémorer les bons souvenirs.

 

J’avais entendu ton nom avant même de te connaître. Je m’occupais alors de compiler les points à Cornwall, et ton nom figurait toujours parmi les meneurs en sport compact, appelés mini-stock là-bas. Puis j’ai ensuite remarqué ton style de pilotage super excitant. Non seulement tu avais de bons résultats, mais tu animais nos soirées au volant de ta voiture #49. Je me souviens avoir parlé à des collègues après des programmes qui finissaient aux petites heures du matin, qui se terminaient souvent avec les courses de mini stock. Une partie des gradins se vidait après les modifiés, mais entre collègues, on se disait que c’était une erreur de vous placer après, car trop de spectateurs partaient sans savoir qu’ils avaient raté un des meilleurs shows, et c’était en grande partie grâce à toi.

 

J’ai fini par avoir la chance de te rencontrer, puis de devenir ton ami. C’était facile, tu étais tellement une personne amicale. C’est sans doute pour ça qu’une bonne partie des gens œuvrant dans le monde des courses a changé ses photos de profil et de couverture sur Facebook pour des images ou logos à ton effigie après l’accident. Ce qui semblait être la norme pour les photos de profil était un logo avec ton numéro 49 et ton chapeau, fait par Dave Paryzo. C’était tellement porteur d’espoir. A ce moment ci l’an dernier, on avait tous des logos en honneur de Dave qui lui aussi livrait un combat pour sa vie, qu’il a gagné. On espérait la même chose pour toi…. Puis la norme pour les photos de couvertures était des photos ou montages faits par mon collègue Eric Pivin. J’ai justement contacté Eric hier car je voulais voir comment les autres personnes du monde des courses te voyaient. Voici ce qu’il m’a répondu, la voix pleine d’émotion:

 

« Alexis, c’était un bon vivant. Un gars généreux qui aide tout le monde. Toujours content de voir le monde… Moi, y’était toujours content de m’voir, il me posait tout le temps des questions, comment ma famille allait… »

 

Honnêtement, je pense que personne n’aurait pu mieux te résumer. Et c’est comme ça que je vais moi aussi me rappeler de toi.

 

Ah oui, j’oubliais que tu étais aussi un grand champion. Les deux années où j’ai travaillé à Cornwall, tu as remporté le championnat. Et tu semblais gagner partout où tu allais aussi. Tu étais un des rares pilotes de sport compact/mini stock a piloter a la fois à Granby et Cornwall. Tu avais même une voiture pour chaque piste, une Integra et une Civic.

 

Ton nom survivra donc éternellement dans les livres des records sur diverses pistes, mais ta personnalité survivra éternellement dans le cœur des gens du monde des courses et de tous ceux qui t’ont connu.

 

BLOC-NOTES

 

-J’ai vu que les hommages commencent un peu partout, et qu’il y a une tendance à offrir des bourses de $49, $490, $4900, etc… lors des courses hommages. C’est bien beau tout ça, mais en fin de compte, ceux qui offrent les bourses auraient probablement été prêts à offrir $50, $500, $5000, etc…. Je suggère donc que les promoteurs ou les commanditaires qui veulent vraiment faire une différence pour la famille d’Alexis arrondissent les bourses réelles, tout en gardant le montant initial offert aux pilotes en piste, et qu’ils remettent la différence à la famille pour les aider. Par exemple, si une bourse de $49 est offerte, le pilote aurait $49 et la famille $1. Pour $490, le pilote aurait $490 et la famille $10, etc…

 

-Je tiens à remercier publiquement Les Gars de Courses, et particulièrement notre président Tommy, pour le soutien apporté aux cours des derniers mois. J’ai vécu des moments difficiles suite à mon départ de Cornwall, mais je me suis toujours senti supporté par mon équipe. J’ai toujours été fier de faire partie de l’équipe, mais je le suis encore plus aujourd’hui.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email

Derniers articles publiés sur le site