Samuel Charland : Un gars sur son élan

Samuel Charland est une étoile montante de la course sur terre battue depuis quelques années.  En 2021, Charland a été couronné champion dans la division Sportsman à l’Autodrome Drummond, un exploit impressionnant si l’on considère qu’il n’a commencé qu’une saison complète sur la piste de terre cette année-là.

 

Charland s’est rapidement imposé comme l’un des meilleurs pilotes de ce sport grâce à ses impressionnantes compétences de conduite et à son esprit de compétition.  Il a notamment remporté le championnat de piste Sportsman à l’Autodrome Granby la saison dernière, son deuxième championnat sur piste en deux ans.

 

En plus de remporter le championnat à Granby, Charland termine deuxième au RPM Speedway et à l’Autodrome Drummond.

 

La route du succès a été longue et ardue, et il a dû gravir les échelons des courses sur asphalte au Québec, en Ontario et dans plusieurs États du Nord.  Charland a commencé à courir en karting sur les circuits asphaltés du Québec et de l’Ontario lorsqu’il avait sept ans.

 

 

En 2007, Charland participait à des compétitions dans la division LMS et a continué à le faire pendant les sept années suivantes, interrompant occasionnellement ses activités de course en raison d’autres engagements.

 

En 2014, Charland et son père ont commencé à courir à temps plein et se sont engagés dans un programme de course à long terme après que son père ait assisté à une course cette année-là, ce qui a suscité leur intérêt pour la course à un niveau plus sérieux.

 

Le fruit de leur travail se concrétisera en 2017 lorsque Charland devient vice-champion NASCAR Late Model à l’Autodrome Chaudière. La même année, il est couronné champion québécois de la division Sportsman.

 

En 2018, Charland a remporté le championnat de modèle tardif à l’Autodrome Chaudière. Il s’agissait d’un énorme accomplissement pour le pilote et l’équipe. L’équipe avait travaillé dur toute la saison pour s’assurer la première place et s’emparer de la victoire avec seulement 34 points d’avance sur ses rivaux.

 

Par la suite, en 2019, il a triomphé une fois de plus à l’Autodrome Montmagny et à l’Autodrome Chaudière, remportant le championnat Late Model aux deux circuits.

 

 

Dans le cadre de la saison de course 2019, Chartrand a fait un sérieux saut dans les courses sur terre battue. Ce n’était pas la première fois que Charland participait à des courses sur terre battue.  En 2018, il a participé à des courses de Sportsman à l’Autodrome Granby dans le cadre de la soirée Gros Block.  Il a également couru dans la classe STR sur terre pendant quelques courses en 2010.

 

L’équipe prévoyait de passer à la course sur terre battue à temps plein en 2020, mais le COVID et un incendie dans leur atelier de course ont mis un frein à la course en général, et la voiture et toutes les pièces nécessaires ont été perdues dans l’incendie.

 

Charland a continué à courir, faisant ce qu’il savait le mieux faire, la course d’asphalte. Mais il a participé à quelques épreuves de terre cette saison-là, la plus notable étant celle de l’Autodrome de Granby, où la voiture qu’il pilotait a heurté le mur et s’est enflammée, ce qui n’était pas la course à laquelle il s’attendait.

 

Les choses allaient changer en 2021, et nous allions assister à un assaut complet de la course sur la terre avec l’achat de deux voitures au début de l’année. Charland obtiendrait sa première victoire sur terre battue en août, mais plus important encore, il remporterait le championnat de piste de l’Autodrome Drummond chez les Sportsmans.

 

L’année 2022 de Charland sera définie par la naissance de sa fille, une période d’anxiété pour le jeune père, mais cette inquiétude se transforme en motivation sur la piste.  Charland a remporté le championnat Sportsman à l’Autodrome de Granby. Il a également terminé deuxième au RPM Speedway et à l’Autodrome Drummond.

 

La saison dernière, Charland a participé à quelques événements dans la division Modifié 358, terminant sur le podium lors de la finale de la saison à l’Autodrome Drummond. Son meilleur résultat a été de remporter la victoire au Cornwall Motor Speedway lors de la première soirée du Canadian Super Dirt Weekend.

 

2022 a été une saison tourbillonnante.  Charland explique : « L’année dernière a été une saison difficile. La naissance de Zoé a pris beaucoup de temps parce qu’elle était prématurée, et cela a drainé beaucoup de mon énergie, mais j’ai tout donné à chaque soir de course.  À la fin de l’année, j’ai réalisé que toutes les bonnes courses donnaient de bons résultats.  Oui, la saison a commencé difficilement avec de mauvais résultats dus au départ en handicap, mais tout s’est mis en place ensuite pour ramener une victoire. »

 

 

« Avec le championnat à Granby et le vice-championnat à Drummondville, et RPM en plus de la Coupe Auclair et neuf victoires dans la division Sportsman, et notre une victoire en Modifié 358 à Cornwall. Nous n’aurions pas pu avoir une meilleure saison « , déclare Stéphane Nadeau, chef d’équipe, à propos de la saison.

 

Charland a remporté deux championnats de piste, deux secondes et 11 victoires en seulement deux saisons complètes de course sur terre battue. Quelle est la prochaine étape pour le jeune pilote québécois?

 

Le chef d’équipe Stéphane Nadeau : « Cette année, nous allons courir régulièrement à Granby, RPM et Drummond, en plus des gros programmes à Cornwall en 358.  Nous aurons également des programmes spéciaux Sportsman et nous espérons participer à cinq ou six courses dans des shows Gros Block. »

 

Charland réitère l’opinion de Stéphane Nadeau : « Je pense que ce sera une grosse année, avec beaucoup d’adaptation des Sportsman Modifieds aux 358, car les réglages sont très différents, plus le fait qu’il y a beaucoup de bons pilotes au sein de cette division. Je vais essayer de faire trois courses chaque week-end pour me développer et faire ma marque le plus tôt possible. J’espère faire quelques podiums et, avec un peu de chance, gagner une autre course. « 

 

Cette année sera chargée pour Samuel Charland , mais si les années précédentes sont un indicateur de ce qui est à venir, il laissera son empreinte dans la prochaine phase de sa carrière de pilote.

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles publiés sur le site