Dans le Calepin de Tommy

Quel plaisir que de se diriger aux courses en étant assuré que le soleil allait être au rendez-vous et surtout qu’on allait avoir tout un show à se mettre sous la dent.

 

Le Cornwall Motor Speedway recevait la crème de la crème pour les Modifié 358. Faut dire qu’une bourse de 10 000$ au gagnant aide beaucoup à attirer les pilotes. Mat Williamson, Erick Rudolph et Tim Fuller se sont présentés justement à cause de la bourse et étaient parmi les favoris pour repartir avec le chèque.

 

Sérieusement, on ne le répétera jamais assez, on est toujours très bien reçu à Cornwall. Claudie, Raymond et toute l’équipe sont sur la coche! J’étais content pour eux et pour les spectateurs de constater que les puits étaient bien remplis dans chacune des catégories.

 

Il y a 2 pilotes dont on parle énormément depuis le début de la saison et ils ont continué à faire parler d’eux à Cornwall. Pour débuter, Félix Roy a remporté pour une 2e fois cette saison une course avec une bourse de 10 000$. On le savait qu’il était rapide et talentueux mais l’expérience acquise en faisant autant de courses paraît surtout dans le trafic et dans sa façon de gérer les courses. Après avoir pris la mesure de Mat Williamson, il l’a distancé et même si Money est revenu tout près de Félix, Hollywood n’a pas paniqué et a même été meilleur que Mat pour naviguer dans le trafic. Il a également très bien géré la course alors qu’il s’est rendu compte qu’il devenait plus difficile de dépasser les voitures retardataires qui tournaient la ligne intérieure. Il a donc pris cette ligne et n’a plus été inquiété. On a l’impression que Félix est presqu’un vétéran étant donné que ça fait longtemps qu’on le voit à l’oeuvre mais de faire ce qu’il fait à 18 ans est un exploit. On parle ici d’un surdoué. Avec sa 4e position, David Hébert se trouve encore dans la course pour le Canadian Nationals qui se termine dimanche. Corey Wheeler mène devant Félix Roy (3 points) et David (10 points).

 

En parlant de surdoué, William Racine est tout simplement dominant. 3 victoires en autant de départs cette fin de semaine et il est loin de courir contre des pieds de céleri. On voit parfois des pilotes avec un nombre de victoires impressionnant mais quand on regarde la quantité et la qualité des pilotes contre qui ils competitionnent laissent à désirer. Au Québec, avec des pelotons de 30 voitures et le nombre de pilotes en mesure de se distinguer, le fait de remporter autant de victoires est un exploit. Les victoires à Cornwall sont difficiles à aller chercher également avec la vive compétition qu’il y a. Dimanche soir, il a frappé le trou à quelques reprises entre la 1 et 2 et a reculé. Il est revenu très rapidement à l’avant en utilisant l’extérieur. Pour les gens qui l’ignorent, la rivalité est forte entre Bobby Herrington et quelques pilotes québécois. William ne s’est pas laissé imposer et a pris sa place pour prendre la tête. Au dernier tour, on a eu un photo finish alors que malgré un contact avec une autre voiture, Will est allé chercher la victoire. Je désire souligner également la 4e place de Donovan Lussier qui a mené durant de nombreux tours. Un autre pilote qui s’est signalé est Sean Imbeault. Avec beaucoup moins de tours de faits la plupart de ses adversaires, il est parvenu à tirer son épingle du jeu en terminant au 6e rang. Karl Letendre (10), Keven Letendre(11) et Bryan Préville(12) ont très bien fait également.

 

Les Modlite Québec étaient du programme et l’association a une fois de plus prouvé son sérieux en se présentant à 23 voitures. L’équipe Carrier a acheté une des voitures de Jeff May et Alan est de retour au volant en Modlite. Il terminera l’année en Sportsman et en Modlite et on prendra une décision cet hiver sur la suite. Ludovic Rocheleau était également présent pour un premier départ. Malheureusement, il a été contraint à l’abandon mais a adoré ses premiers tours. Les Modlite ont couru tout juste après l’intermission et honnêtement, j’étais impressionné de voir la vitesse des voitures. Alex Forcier est allé chercher la victoire.

 

29 voitures Street Stock étaient dans les puits et c’est 3 pilotes ontariens qui ont terminé sur le podium. Tyler French a récolté la victoire.

 

 

 

 

Raymond Lavergne et son équipe vous attendent dimanche soir alors que ce sera une finale de 125 tours Modifié et la fin des championnats. Avec un congé lundi, c’est un timing parfait pour aller faire un tour en Ontario.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles publiés sur le site