Troyer vise un avenir radieux

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email

Un article de Jeff Withey, Collaboration spéciale Dirt Track Digest

 

Il fut un temps où la majorité de l’élite dans la Super DIRT Car Series conduisait un Troyer. Bob McCreadie, Kenny Tremont, Doug Hoffman et le toujours excitant Danny Johnson en faisaient partie. Par contre, ça c’est le passé et il y a le maintenant le présent.

Troyer ne fait plus partie des plus importants fabricants de châssis Modifiés depuis un bon bout de temps. La grande majorité des pilotes ont déménagé leurs pénates chez Bicknell Racing Products de St. Catharines, en Ontario. Randy Williamson et son équipe ont pratiquement pris le contrôle de la scène des Modifiés et des Sportsman au cours des dernières années en vendant plus de 300 châssis en 2021 seulement.

En regardant plus attentivement la liste des gagnants en Modifiés en excluant la Super DIRT Car Series et la Short Track Super Series, on y trouve des noms comme Scott Ferrier, qui revendique une 5e place à Accord Speedway dans la Battle of the Bullring du début mai, Vince Quenneville Jr., qui vient de remporter le Northeast Crate Nationals lundi dernier à Devils Bowl Speedway au Vermont, Tim Sears Jr., qui vient de faire le changement vers Troyer cette année et qui revient de toute une performance à Lebanon Valley dans l’épreuve du Mr. DIRT lundi le 7 juin après avoir parti 25e pour se retrouver dans le Top-10 avant de manquer d’essence, et aussi Tim Hartmann Jr., le champion en titre chez les Sportsman à Albany-Saratoga qui se retrouve à seulement cinq victoires du sommet de l’histoire de la piste. Ce sont tous des pilotes qui conduisent des Troyer avec succès cette saison.

En 2019 et 2020, beaucoup de choses ont changées chez Troyer. L’entreprise a été acheté par Rob Fuller and divisée en trois compagnies disctinctes. Troyer Dirt Cars, qui appartient à Mark Lipari et Tony Chiruck, est là où est fabriqué le châssis TD5. Il y a aussi TFR qui est le domicile du programme sur asphalte ainsi que TFR Manufacturing, l’endroit où se fait tout l’assemblage des voitures et des composantes en acier.

Mark Lipari et Tony Chiruck ont assemblé une équipe de professionnels qui ont tous acheté la vision de Troyer Dirt Cars vers le futur.

« Nous avons des gens qui sont chez nous depuis plusieurs décennies, mais aussi un mouvement de jeunesse; des gars d’une vingtaine ou d’une trentaine d’années, a dit Mark Lipari au téléphone, vendredi. Nous avons un bel inventaire, des pieces et accessoires, et des voitures prêtes à une livraison immédiate. La seule chose, c’est que la voiture n’est pas nécessairement de la couleur que tu veux, mais au lieu de ça, si tu veux une voiture aujourd’hui, tu peux l’avoir. »

« La nouvelle TD5 est notre voiture innovante. Il y a beaucoup de choses que les équipes peuvent faire à la maison en matières d’ajustements. Il y a plusieurs trucs déjà assemblés. La voiture est un vrai module. Tu n’auras pas à acheter un nouveau châssis si une nouvelle suspension fait son arrivée ou si une nouvelle pièce est disponible pour la voiture. C’est aussi très pratique pour les gars qui roulent en American Racers ou Hoosiers. La voiture s’ajustera aussi en fonction des différentes suspensions que les équipes utilisent dorénavant. »

Mais une question demeure: Pourquoi une équipe sera tentée de quitter un fabricant pour choisir Troyer? C’est la question qui me venait en tête.

« Nous sommes en train de reconstruire notre image de marque au complet, de dire Matt Steffenhagen, le directeur des opérations chez Troyer Dirt Cars. Nous avons travaillé sans relâche lors des 11 derniers mois avec nos vendeurs pour refaire nos relations d’affaires et pour leur prouver que nous sommes là pour rester. Nous avons des finances solides et nous avons un produit que les gens voudront acheter. »

L’innovation est quelque chose que les entrepreneurs à succès n’ont pas le choix de faire s’ils veulent que le téléphone continue de sonner et garder leurs produits à la fine pointe de la technologie. Un des endroits que les gens accordent une plus grande attention est la qualité d’un site web. Troyerdirtcars.com présente une animation innovante pour la carosserie d’une voiture. Avec une vue plus approfondie du TD5, le client peut choisir exactement la pièce qu’il souhaite. Des ajouts additionnels s’en viennent bientôt sur le site.

« Nous ajouterons bientôt une section YouTube sur comment il est possible d’installer différentes pièces et accessoires et vous donner un tutoriel sur comment fonctionne une vraie voiture. Les gens pourront donc vérifier en temps réel le comportemement du bolide, d’ajouter Lipari. Nous ajouterons aussi des images des différentes pièces de la carrosserie, et une plus grande vision des portières. »

Le propriétaire de Camping World, Marcus Lemonis, dit que chaque entreprise devrait souhaiter connaître du succès. Les gens, le produit, et le profit. Troyer essaie de remplir ce mandat tous les jours.

« Nous avons tout l’inventaire nécessaire, le métal, l’acier, l’aluminium, les pièces, de mentionner Tony Chiruck. Nous nous préparons pour le futur depuis un an et nous avons augmenté notre inventaire. Nous sommes bien positionnés. Nous sommes déjà en train de monter des voitures pour le Super DIRT Week et aussi pour tous les shows d’exposition comme le PRI et celui de Syracuse, en novembre. Nous mettrons la main sur les maquettes du bolide 2022 dans les prochaines semaines. Nous avons l’équipement nécessaire pour construire des voitures, tout en étant capable de réduire nos coûts de production et de main d’oeuvre. Nous avons les bonnes personnes aux bons endroits. »

Une de ces personnes est Kyle Inman, qui est le gérant des opérations de TFR Manufacturing. Il a été le responsable des changements à la production des voitures de terre battue; soit de trouver les lacunes de production et aider au déploiement des opérations.

Rob Fuller a investi de son temps au cours des six derniers mois à revamper l’édifice de TFR Manufacturing sur Lyell Road, à Rochester N.Y. Pendant ce temps, Mark chez Troyer Dirt Cars a investi pour s’assurer d’avoir les pièces nécessaires à la construction des voitures pour qu’elles soient prêtes le plus rapidement possible, et il a aussi offert le capital nécessaire pour financer la construction de la « nouvelle » voiture Troyer.

Tony Chiruck donne aussi de son aide pour le machinage des composantes en aluminium de la voiture chez Troyer Machine. Il est impliqué dans l’entreprise depuis 34 ans.

« Sans lui et tous ses contacts dans l’industrie, je ne sais pas ce qu’on serait en mesure de faire, a dit Mark Lipari. C’est quelqu’un d’exceptionnel et je suis tellement reconnaissant de tout ce qu’il fait pour nous chez Troyer. »

Une nouvelle voiture TD5 vient en version standard seulement à amortisseurs (coils), avec la « panhard » à gauche. Il y a plusieurs options supplémentaires qui peuvent être achetées à un coût additionnel.

Tim Sears Jr. a décidé de changer pour un Troyer cette année, mais ce n’était pas du tout une question de performance avec son ancienne voiture Bicknell.

« J’ai conduit un Bicknell pendant plus de 15 ans. Je sentais qu’il nous fallait essayer quelque chose de différent des autres. Nous sommes allés chez Troyer pendant l’hiver, et ils nous ont fait une offre qui nous permettait d’ajouter nos pièces BRP sur le Troyer, mis à part quelques pièces exclusives qu’ils possèdent, a dit Sears. Je dois seulement piger un peu mieux et éviter de me retrouver dans une consolation comme à Lebanon Valley. Je vais conduire cette voiture dans la Super DIRT Car Series et à Brewerton. »

Lundi, Sears a dû passer par la consolation et a dû prendre une place provisionnelle non-payante pour s’assurer de faire les frais de la finale du Mr. DIRT Track USA à Lebanon Valley. Sears est parti 25e et a été en mesure de remonter progressivement le peloton.

« Nous avons fait quelques changements mineurs après la consi et nous étions très rapides pendant la finale. Je pouvais rouler à l’extérieur, au milieu et à l’intérieur sans problème. J’étais en mesure de dépasser. Je pensais que nous avions quelque chose pour les meneurs à la fin mais nous avons manqué d’essence. Je ne sais pas pourquoi; nous n’avons pas utilisé beaucoup d’essence à Weedsport, mais nous sommes pas mal plus sur l’accélérateur à Lebanon qu’à Weedsport. »

Sears allait ensuite remporter sa première finale en 2021 dans sa voiture Troyer vendredi soir du côté de Brewerton Speedway.

 

Article original en anglais: Troyer Team Working Hard to Build Solid Future

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email

Derniers articles publiés sur le site