Dans les puits avec Méli! Le Québec Bowl à Granby

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email

Ça fait du bien de voir de plus en plus de gens combler les places vides de la nouvelle estrade. La présence en piste de Raphaël Lessard a amené un bon nombre de nouveaux adeptes et je pense qu’avec le spectacle que les pilotes ont offert vendredi soir, il n’y a pas de doute que plusieurs seront de retour.

De plus, plusieurs pilotes ont répondu présent pour l’évènement classique du Québec Bowl. On comptait 20 Sport Compact, 33 Modifiés, 42 Sportsmans et 16 Pro-Stocks.

Encore une fois, la piste était très bien préparée pour ce programme tant attendu. Jean-François Tessier maîtrise à merveille la préparation de son circuit et c’est les pilotes et les spectateurs qui en bénéficient le plus.

Avant l’intermission, nous avons eu la finale 20 tours des Sport Compact. Finale mouvementée avec plusieurs neutralisations en piste. Cependant, finale impressionnante à voir avec tous les dépassements qu’effectuent les pilotes lors de la course. Les Sports Compact ne cessent de nous donner un bon spectacle de programme en programme. Si Danick Sylvestre avait gagné les 2 premiers événements, c’est au tour de Jérémie Goyette de prendre la place sous les projecteurs. Avec la compétition présente, je ne serais pas surprise de voir un nouveau vainqueur vendredi prochain.

Après l’intermission, nous avons repris les finales avec les Sportsman qui comptaient 30 voitures au départ après avoir dû effectuer une course de consolation de 22 voitures. Steve Turcotte et Martin Lessard s’élancèrent de la première et deuxième position au départ de cette finale. Lors des premiers tours, nous avons tous eu une grande frousse pour notre jeune pilote William Racine qui est entré en contact avec le muret de protection à l’intérieur de la courbe numéro 3. Heureusement, le pilote s’en est bien tiré, mais on ne peut pas en dire autant pour la voiture 35. Lors des derniers tours de piste, nous avons eu droit à une belle lutte pour la première position entre Steve Turcotte et Samuel Charland. Turcotte méritait bien cette victoire tant attendue après nous avoir démontré de quoi il était capable sur la piste. Je tiens également à souligner l’excellent travail de Donovan Lussier qui s’en est bien tiré avec une 7e position en terminant la course avec une crevaison. C’est là qu’on remarque que l’apprentissage et la détermination fini par payer.

Ensuite, nous avons eu une finale de 40 tours pour les Modifiés. Un beau peloton de 33 voitures nous donnant tout un spectacle. Cette finale a débuté avec une inversion de position pour les deux premières voitures dont Dany Gagné et Martin Pelletier. On va se le dire bien franchement, nos yeux étaient rivés sur la voiture de Raphaël Lessard. Pour une première course sur la terre, le Beauceron a connu un excellent début d’épreuve. Il a été au centre de plusieurs bagarres en piste avec les voitures de Raabe, Provencher, Plante et Bellemare. Un autre pilote que nous avons vu remonter est Mario Clair, qui est passé de la 21e position jusqu’à la 3e position. Excellente soirée pour l’équipe Paillé Chevrolet avec David Hébert qui est venu remporter cette épreuve suivi de Bernier et de Clair. Enfin une meilleure soirée pour Yan Bussière, lui qui connait plusieurs difficultés depuis le début de la saison alors qu’il a réussi à terminer en 7e position. Je suis aussi impressionnée de voir les progrès de Yan Bilodeau depuis le début de la saison. Il rapporte des résultats constants dans le top 10.

Pour conclure, nous avons terminé la soirée avec la classe pro-stock. Le meilleur peloton pour cette classe depuis le début de la saison avec 16 voitures. Puisqu’ils étaient les derniers à prendre place sur la piste, il ne restait plus beaucoup de belles lignes de course et la piste était rendue très glissante pour nos Pro-Stock. C’est pour cette raison que nous avons vu quelques dérapages pour certains pilotes. Cependant, les ténors de la catégorie sont parvenus à faire fonctionner deux lignes pour le grand plaisir des amateurs puisque cela a permis à Pascal Payeur et Bruno Richard d’avoir une belle lutte. Gros accident pour Dany Voghel devant les estrades. Espérons qu’il aura le temps de réparer sa voiture avant le prochain programme. Soirée plus difficile aussi pour Bruno Cyr qui a terminé la course en brisant une hose de radiateur qui a fait quelques dégâts sur la piste. Cette finale à du prendre fin au 19e tour à cause de l’heure tardive. Pascal Payeur remporta cette finale suivie de Bruno Richard, de Yves Hamel et une quatrième position pour Jocelyn Roy qui effectua son retour sur la piste après deux ans d’absence. Parlant de retour en piste, la voiture 88 était conduite par Dany Lapalme, ancien pilote récent modèle, semi-pro et sportsman qui devrait faire quelques apparitions durant la saison. Beau moment également en qualifications lorsque les Chaput, père et fils, ont lutté durant de nombreux tours pour la tête de l’épreuve.

Ça fait tellement du bien de retrouver une certaine normalité et de retrouver nos courses. Ce n’était pas salle comble mais de voir plus que 750 personnes dans les estrades et surtout des visages souriants est magique.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email

Derniers articles publiés sur le site