Un autre coup d’éclat pour Money Mat au Outlaw 200

Par Mike Mallett, collaboration spéciale de Dirt Track Digest

FULTON, NY – Les victoires changent absolument tout.

Mat Williamson continue d’ajouter des épreuves prestigieuses à son tableau de chasse déjà bien garni. Une des épreuves manquantes de sa carrière était le Outlaw 200.

Plus maintenant.

Lors d’une saison remplie de difficultés, notamment lors d’épreuves de longue haleine, Williamson a pris le départ de la 34e position au Fulton Speedway samedi dernier avant de réussir une spectaculaire remontée pour la victoire. Il a pris tout le temps nécessaire afin de rejoindre Tim Sears Jr., le dépasser, et ensuite collecter les honneurs d’une bourse de 20 000$.

« On en avait bien besoin, a mentionné Williamson. On en a arraché cette année. C’est maintenant le temps que ça clique parce que les grosses courses payantes approchent. »

Alan Johnson avait pigé la position de commande au départ de la course et en a profité rapidement pour prendre le large. Il a été en mesure de garder sa position lors des 19 premiers tours avant que Tim Fuller ne prenne sa mesure sur une relance.

L’avance de Fuller a été de courte durée alors qu’il n’a mené qu’un seul tour avant que Sears soit capable de le dépasser sur la ligne droite arrière. Une première neutralisation est survenue quelques instants plus tard lorsque l’ancien champion du Outlaw 200, Billy Decker, se soit arrêté.

Lorsque l’action a repris, Sears a été en mesure de conserver l’avantage pendant que la deuxième position a changé de mains à quelques reprises entre Fuller, Mike Maresca et quelques autres.

Sears était définitivement à la hauteur du défi. Alors qu’il poursuivait sur sa lancée, Jimmy Phelps a rapidement trouvé le moyen d’avancer dans le peloton depuis la 40e place au départ. On le retrouvait dans le Top-3 pour la première fois au 75e tour.

Une autre neutralisation a été nécessaire au 80e passage quand Corey Barker l’a échappé dans la courbe numéro 4. Sur la relance suivante, Phelps a réussi une manoeuvre pour s’emparer de la tête aux dépens de Sears. Phelps était toujours le meneur à la mi-course.

À la relance du 101e tour, Phelps était toujours le meneur mais ça n’a pas duré très longtemps. Sears a été en mesure de le rejoindre pour reprendre son dû au tour 108. À partir de ce moment, Sears était l’homme à battre en piste alors qu’il a pris une avance considérable de presque un demi circuit.

Pendant ce temps, Larry Wight amorçait lui aussi une belle remontée. Il s’est retrouvé au 3e rang au tour 132, avant de prendre la deuxième place trois tours plus tard. Il a ensuite profité d’un drapeau jaune au 140e tour pour Joe August Jr. afin de retrancher l’écart qui le séparait de Sears.

Sears et Wight allait ensuite demeurer les deux premiers lors des relances subséquentes alors que Williamson s’invitait peu à peu dans le groupe des meneurs au dernier quart de l’épreuve.

Williamson a finalement pris la mesure de Wight pour le deuxième rang ce qui le plaçait en excellente posture lors d’une relance pour Chad Phelps au tour 174.

Une relance qu’attendait Williamson. Il s’est tenu tout près de Sears avant de tenter le grand coup au milieu de la courbe trois et quatre pour la tête au tour 177.

Williamson a tôt fait de mettre la course hors de portée de ses adversaires pour devenir le premier canadien à remporter le prestigieux Outlaw 200.

« On s’est retrouvé profondément dans le peloton pour amorcer la course, a expliqué Williamson. Nous avions une bonne voiture pour le premier 100 tours. Je ne savais pas quoi changer. Heureusement, on a profité de quelques bonds favorables, notamment sur la relance qui m’a permis de dépasser Timmy. Je leur lève mon chapeau pour avoir décroché la deuxième place. »

Sears Jr. a été en mesure de terminer au deuxième rang après avoir mené une bonne partie de la course. Il avait un sourire au visage mais il était certainement déçu du résultat.

« Nous étions très rapides, estimait Sears. Mat était simplement un peu meilleur à la fin. Notre pneu n’était plus compétitif. Nous n’étions plus aussi rapides sur le dernier drapeau vert mais on était dans le coup jusqu’à la fin. »

Matt Sheppard a pris le troisième rang alors qu’il semblait avoir une chance pour la victoire en fin de parcours. Il en manquait juste un peu.

« Nous étions passablement rapides ce soir, a dit Sheppard. On avait beaucoup de difficultés à faire tourner la voiture dans le premier 100 tours. On a fait quelques ajustements et nous étions un peu plus vites, mais pas assez pour se retrouver stationnés dans le cercle des vainqueurs. »

Larry Wight et Tim Fuller ont finalement complété le Top-5.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles publiés sur le site