C’est officiel: Samuel Charland fait le saut en Modifiés!

Le bruit commençait à courir un peu partout depuis la conclusion de la saison de courses au Québec et ça n’a fait qu’augmenter après l’excellente fin de semaine qu’a connu Samuel Charland lors Canadian Super DIRT Week à Cornwall au début du mois. Une victoire surprise lors du premier soir de compétition en Modifiés ont fait ouvrir les yeux, tout comme son podium lors d’une finale de 125 tours la fin de semaine précédente à Drummondville.

 

Le pilote de Victoriaville ressentait donc une certaine pression de ses pairs pour monter dans la classe de tête mais c’était aussi pour lui l’opportunité parfaite de se prouver à lui-même qu’il était tout simplement rendu là dans sa carrière de pilote. Celui qui possède de multiples victoires sur les pistes asphaltées du Québec en LMS a réussi une transition rapide en quelques saisons seulement et revendique déjà des championnats de pistes en Sportsman à Granby et Drummondville.

 

« En graduant en modifié 358 en 2023, notre objectif est de ne pas faire moins de course que nos années
antérieures dans la classe Sportsman, a commencé par dire le principal intéressé. Nous envisageons de participer à environs 50 courses, ce qui nous aidera à nous améliorer parce que nous visons le titre de recrue de l’année sur les trois pistes du Québec. Nous serons aussi régulièrement au Cornwall Motor Speedway sans faire le
championnat au complet. Avec notre fin de saison, nous croyons être en mesure de se battre pour le top
5 a plusieurs reprises, mais nous restons conscients que la marche est grande et que les soirées ne seront
pas tous en notre faveur. »

 

Pour son saut officiel en Modifés, Samuel Charland mise sur un motoriste bien connu au Québec, René Lessard, pour l’accompagner dans sa démarche tout en poursuivant son association gagnante avec le fabricant Bicknell.

 

« Étant une équipe qui a toujours su préparer des voitures compétitives, nous ne dérogerons pas en 2023
avec la préparation d’un Bicknell neuf, a poursuivi le Victoriavillois. Nous avons aussi fait l’achat de deux moteurs RL Engines neuf en plus d’avoir une voiture 2022 complète en cas d’incident. En plus, nous aurons dans le garage un moteur 602 pour participer aux courses Superstar et au GP3R, si celles-ci reviennent l’an prochain. »

 

On a senti le jeune vétéran plutôt songeur au fil de la saison. Clairement, la question du budget demeure sensible quand on aborde un pilote qui connaît du succès en Sportsman. Au bas mot, il peut en coûter 4 fois plus cher de monter en Modifiés en effectuant autant de sorties que la saison précédente dans la catégorie inférieure nettement moins coûteuse. Plusieurs pilotes ont vécu le même genre de dilemme dans les dernières années comme Steve Bernier, Mathieu Desjardins, Martin Pelletier ou encore Dany Gagné.

 

« En fin de saison 2022, plusieurs m’ont demandé si j’allais monter en Modifiés pour l’an prochain et j’ai
souvent répondu que c’était une question de budget, explique-t-il. Après notre fin de semaine à Cornwall, j’ai su qu’il y avait matière à tâter le terrain pour avoir un meilleur support financier et mes fidèles partenaires m’ont répondu favorablement. Présentement, notre commanditaire majeur Proag distribution a reconduit son entente pour 2023 avec l’achat d’un moteur 358 et Festidrag développement sera aussi de la partie pour notre saison.
D’autres se joindront à nous pour compléter les dépenses supplémentaires. »

Les Gars de Courses souhaitent à Samuel Charland et son chef d’équipe Stéphane Nadeau tous les succès possibles en 2023 dans la catégorie reine du stock car sur terre battue québécois en 2023.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles publiés sur le site