Yan Bussière, des Sportsman aux Modifiés! – Exclusivité DTD

Un texte de Bill Foley, collaboration spéciale de Dirt Track Digest

 

À chaque fois que les puits ouvrent leurs portes, nous avons toujours des surprises, et ce fut le cas quand les Sportsman sont débarqués à All Tech Raceway pour la dernière édition du Sunshine Swing.

 

Les amateurs de Modifiés ont l’habitude de voir Yan Bussière à bord d’une voiture gros block sur le circuit DIRTcar depuis de nombreuses années, mais c’est en Sportsman qu’il s’était inscrit pour les 4 soirs de compétition.

 

Il a eu un très beau week-end avec une troisième et une quatrième place pour se classer suffisamment haut pour se mériter une bourse supplémentaire de 500$ offert par la famille Zacharias.

 

Yan s’est entretenu avec Dirt Track Digest alors qu’il se préparait pour ce qui allait devenir le dernier soir de compétition à All Tech.

 

« L’histoire a commencé il y a deux ans quand j’ai conduit un Sportsman, a expliqué Bussière. Nous avons la série Superstar Sportsman à Granby, Drummondville et au RPM Speedway. L’objectif était de confronter les vétérans de la catégorie comme Mario Clair, Steve Bernard et Steve Bernier face aux jeunes pilotes de la catégorie avec de grosses bourses à l’enjeu. »

 

Bussière jugeait qu’en amenant un Sportsman à All Tech, ça lui permettrait d’être plus compétitif dans le format de la Short Track Super Series que s’il avait conduit son gros block.

 

« J’ai fait l’acquisition d’un moteur 602 pour deux courses au Grand Prix de Trois-Rivières et j’ai pris la décision de venir ici à All Tech. C’est mieux pour moi (de rouler en Sportsman) en raison de la réglementation sur les moteurs gros blocks. J’ai une deuxième voiture gros block que je vais sortir à Volusia, mais la série n’est pas la même. Le Sportsman est le meilleur choix pour moi ici. »

 

Celui qui est surnommé « le promoteur des courses » est à la tête de l’Autodrome Drummond depuis 18 saisons. Il sera le seul circuit au Québec à posséder la license DIRTCar la saison prochaine alors que la région est en train de subir de profonds changements.

 

« Nous sommes DIRTcar alors que Granby a choisi NASCAR. Ce n’est pas facile de composer avec deux séries. Granby et RPM ont choisi d’y aller en American Racer alors que je continue avec Hoosier. J’ai évalué toutes les options et je crois que pour nous, l’idéal était de rester tel quel pour 2023 et nous verrons pour la suite en 2024. Ce n’est pas évident pour nos équipes de devoir changer de voiture et de pneus, mais c’est ce que nous aurons cette année. »

 

Bussière a apprécié ses deux soirées de courses sur la piste de All Tech.

 

« J’ai une voiture très rapide, a-t-il expliqué. La piste a pris un peu de rubber le premier soir et j’ai été chanceux de finir. Les pneus étaient usés à la corde. Quand les gens de la piste la rende plus glissante, j’ai une voiture parfaite. »

 

Il s’agit d’une des pistes les plus uniques qu’il a eu l’occasion d’essayer.

 

« La configuration du circuit le rend très rapide en raison du momentum. C’est préférable de rouler vers l’extérieur dans la courbe 1 et 2 ou à l’intérieur à l’occasion. Dans la 3 et la 4, c’est le bas qui est plus vite. Il n’y a pas de traction vers l’extérieur et aucun cordon. C’est vraiment le fun de rouler ici et le promoteur est une très bonne personne. »

 

Au sujet de la dernière soirée de compétition suivant sa troisième place la veille, Bussière a dit: « J’ai pigé la boule 43, ce qui me place 6e ou 7e dans ma qualification mais j’aime mes chances avec ma voiture. La piste est en meilleure condition qu’hier. Je sais que j’ai une voiture rapide sur le collant, mais je ne le sais pas sur un circuit glissant. »

 

Finalement, tout a bien fonctionné alors qu’il a terminé dans les cinq premiers pour un deuxième soir consécutif.

 

Cette saison, Bussière n’a pas l’intention de suivre la série DIRTcar gros block mais il ne sera jamais bien loin.

 

« Je serai en piste en gros blocks sur nos circuits à Drummond et Granby, avec quelques sorties du côté de Cornwall. Je ne raterai pas Charlotte, ça c’est certain. Je ferai peut-être quelques sorties gros blocks aux États-Unis pendant la saison. J’ai 55 courses prévues à mon horaire avec quelques courses Sportsman de série à Drummond, Cornwall et peut-être au RPM Speedway. »

 

Yan Bussière a été un bel ajout à la délégation chez les Sportsman lors de la Sunshine Swing. Après un petit congé, il sera à bord de son gros block pour les 4 soirs de compétition prévus à Volusia à compter de mercredi.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles publiés sur le site