Dans le calepin de Tommy

Facebook
Twitter
Email

On revenait enfin à l’Autodrome Granby vendredi soir pour l’ouverture officielle de la saison 2023. Pour ma part, c’est en contrepartie un retour à la maison alors que c’est à cette piste que j’ai fait mes débuts au micro et au même endroit où j’ai assisté à mes premières courses.

 

Tout un peloton en Sportsman. Le nombre est impressionnant mais ce qui l’est encore plus est le nombre de bonnes voitures en mesure de remporter la victoire. On parle beaucoup des jeunes pilotes et avec raison mais les vétérans ont prouvé qu’ils n’allaient pas laisser les jeunes les battre si facilement. Alex Lajoie, Alexandre Salvas ont démonté qu’ils allaient être à surveiller. Pour Lajoie, cette victoire se veut une « mauvaise nouvelle » alors qu’il devra décider s’il continuera de courir régulier alors qu’il avait pris la décision de faire moins de courses. Pour Salvas, quel spectacle ce fut avec William Racine avec des échanges de Slidejobs.

 

En Modifié, Michaël Parent a repris là où il avait laissé en 2022. Il avait remporté le Rebel 100 en fin de saison et il vient remporter la victoire dans le programme d’ouverture. Parti 9e, il a démontré qu’il avait toute une voiture pour remonter et prendre les devants. Félix Roy a terminé 2e et on peut voir que les tours effectués un peu partout sont bénéfiques. Even Racine a pris le 3e rang.

 

La famille Therrien ne vient que trop rarement à l’Autodrome Granby. À chacune de leurs présences ils sont en mesure d’avoir de bons résultats. Alan est très à l’aise sur ce circuit et il a souvent de bons résultats. Même chose pour Alex. Hier cependant, celui qui a retenu l’attention est le Boss Clément Therrien. Le paternel laisse la visibilité à ses fils mais on doit absolument souligné sa performance en qualifications et en finale. Le bonhomme est encore capable!  Les 3 Therrien ont terminé dans le top 10 et j’espère vraiment que cela les convaincra de faire la saison complète!

 

Le Rocket était en feu hier. Incapable de dépasser qualification, il a pris le dernier rang avant de partir 26e en finale. On avait le Mario Clair des beaux jours hier alors que le pilote de St-Edmond dépassait à l’intérieur et à l’extérieur. Ce résultat débute bien l’entente entre lui et Pierre Dagenais.

 

La courbe #2 n’a pas été bonne pour les voitures hier. Plusieurs milliers de dollars de dommages sur les voitures. À l’oeil, Pascal Payeur a été le plus touché alors que le côté droit de sa voiture était complètement détruit. En espérant, que tous les pilotes impliqués seront en mesure de réparer les voitures et d’être de retour. La seule bonne nouvelle est que personne n’a été blessé.

 

J’aime les Sport-Compact. J’aime la fierté que les pilotes ont pour leur voiture et la compétition. Encore hier soir, on a roulé à 3 et même 4 de large. Le pilote avec le plus départ en carrière dans cette classe, Bruno Lafontaine, est allé chercher la victoire. On a eu droit à un beau duel avec Dominik Blais. Beau moment de voir Pat Delisle autant heureux pour son coéquipier Sylvain Marcoux. Même chose pour Dominik Blais qui était très heureux pour Lafontaine.

 

Chez les Pro-Stock, Bruno Cyr est le grand favori pour remporter les honneurs. Il est allé chercher sa 2e victoire en 2023. Quelle belle course on a eu en qualification alors que son chum Steve Chaput a terminé dans son pare-choc. Jonathan Lévesque est très rapide depuis le début de la saison et malgré un arrêt aux puits, il a terminé sur le podium. Bon résultat pour Rober Larocque qui a terminé 2e, lui qui avait eu de gros problèmes mécaniques en lever de rideau à Drummondville. Il ne reste qu’à espérer maintenant que tous les pilotes qui ont des voitures décident de les sortir.

 

La pluie ne nous lâche pas. Encore une fois, on n’a pas pu terminer complètement le programme alors que le pourcentage de pluie était bas. Comme je disais à Dominic Lussier après les courses, j’ai commencé à regarder les radars météo même quand il n’annonce pas de pluie. Les risques d’averses ont obligé la direction de ne pas retravailler le circuit à l’intermission. On a tout de même eu droit à une belle piste mais JF Tessier aurait aimé avoir le temps de travailler un peu le haut.

 

Je tiens personnellement à remercier tous ceux qui nous félicitent pour notre travail en personne et par messenger. On le fait par passion mais ces tapes dans le dos sont très appréciées.

 

Toute l’équipe sera au Cornwall Motor Speedway demain pour vous permettre de suivre l’action lors de ce premier programme de l’année au pays des Lavergne.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles publiés sur le site

%d blogueurs aiment cette page :