Marc-Antoine Camirand, victorieux mais un Raphaël Lessard au sommet de sa forme!

Sonia Godbout et Maxime Gagné, relationnistes

Crédit photos: Marie St-Lo

 

Nascar Pinty’s Bud Light 300

Dexter Stacey et Raphaël Lessard

Une visite très appréciée de tous et chacun, de voir de près leur pilotes de la série Nascar Pinty’s. Le meneur au championnat, Treyten Lapcevich no.20 va chercher la pole position de cette course. Il mènera une très bonne partie de l’épreuve, sa voiture étant soudée au sol. À la mi-course, Raphaël Lessard saute dans la voiture no.92 de Dexter Stacey au grand plaisir de la foule! Mais quel spectacle impressionnant Lessard nous a offert avec Kevin Lacroix no.74 tout au long de cette épreuve! Essayant l’intérieur, puis l’extérieur, profitant des “lap car”, les spectateurs étaient rivés sur ces derniers. Donald Theetge no. 80 sera un fort compétiteur jusqu’à ce que sa voiture soit malheureusement victime d’un bris. Rien à dire de son expérience et de son talent en piste! Marc-Antoine Camirand no.96 a usé de patience tout au long des 300 tours. Les relances en side by side étaient à couper le souffle.C’est finalement sur la dernière relance que Lessard a réussi à dépasser Lacroix et ainsi accéder à la 3e marche du podium et que Camirand est venu ravir le premier rang à Lapcevich.  Il ne va sans dire que les pilotes Nascar Pinty’s ont rempli leur mandat en offrant une prestation à la hauteur des attentes.

 

Finale Nascar Truck –Kenny U Pull

En séance de qualifications, les Nascar Truck sont divisés en 2 pelotons. Dans le 1er groupe, le William Roberge no.83, commandité par Expersol, qui prend rapidement les devants mais sera rattrapé par Carl Vachon no.118 à la mi-course. Vachon prend ainsi la tête du groupe et sera suivi d’Anthony Lessard no.192 et de Roberge. Dans le 2e groupe, la qualification se déroule sans arrêt et c’est Simon Dion-Viens, propulsé par Rousseau Métal, au volant de sa camionnette no.37 qui prend la tête et ne regardera jamais à l’arrière. Il sera suivi d’Antoine Limoges no.7 et de Jonathan Desbiens no.92.

 

Lors de la finale, ce sont 19 pilotes qui ont foulé la piste pour prendre part au 75 tours, une présentation de Constructions PL Gosselin inc. Dans une course qui nous aura d’abord donné plusieurs tours consécutifs sur le vert, la fébrilité sera finalement venue s’emparer des pilotes pour finalement teinter cette finale d’une certaine dose d’indiscipline. Malgré cela, plusieurs pilotes ont réussi à tirer leur épingle du jeu. C’est le cas pour Raphaël Lessard dans la camionnette Steeltec Construction no.20 propriété d’Éric Lehoux. Parti de la 10e position, il a su méthodiquement remonter la grille pour aller chercher la pôle au 29e tour. Malgré les nombreuses relances, il ne sera jamais plus inquiété pour finalement aller chercher la victoire. Derrière lui, dans le camion no.16 aux couleurs d’Excavation Alain Lemay, Cédric Lemay effectue également toute une remontée. Parti de la 14e position il aura dû travailler d’arrache pied pour se frayer un chemin jusqu’à la deuxième marche du podium. C’est finalement au 68e passage qu’il aura pu aller chercher cette position. Au 3e rang on retrouve le no.118 de Carl Vachon commandité par Techno-Led qui était parti de la pôle. Ce dernier aura cependant dû résister aux attaques persistantes des pilotes derrière lui  qui avaient tous des yeux sur la victoire. Le top 5 dans cette catégorie est complété par Jérémy Bergeron dans la no.81 suivi du no.92 de Jonathan Desbiens.

 

SPORTSMAN Qc Unitool

La série venait nous visiter une 2 fois avec une formule un brin différente, au grand plaisir des spectateurs et des équipes. En effet, les time trials ont été effectués en groupe de 5 pilotes à la fois. Les 10 premiers qui obtenaient les meilleurs temps passaient dès lors, directement en finale. Ensuite, une semi-finale de 50 tours s’est déroulée avec les pilotes n’ayant pu passer au time trials. Seuls les 12 premiers de cette semi-finale pouvaient accéder à la grande finale avec les 2 meilleurs au classement général n’ayant pu se qualifier. Nul besoin de vous dire que les pilotes présents ne s’étaient pas déplacés pour participer seulement à la semi-finale mais bien pour faire la grande finale. En somme, divers accrochages ont eu lieux puisque les pilotes avaient clairement un seul objectif en tête. Sylvain Labbé no.40 qui était très compétitif a été malheureusement victime d’un bris de direction qui l’envoya directement dans le mur de la 3e courbe. Maxime Robin no 8 a pris dès lors les commandes mais une chaude rivalité s’est installée entre Jonathan Côté no.07, Stéphane Fournier 96.9 et Maheux no.64. Notons que le jeune Vincent Rivard au volant de sa voiture no.93.3 suivait le peloton de tête avant un malheureux accrochage qui le relégua à l’arrière du peloton. La remontée est incontestablement le no.88 de Neil Leblond qui est parti de la dernière position et qui a remporté l’épreuve lors de la dernière relance.

 

Finalement, ce sont 25 voitures qui ont pris part à la finale de 117 tours qui a été effectuée à un très bon rythme!  Ce fût une domination totale de Louis-Philippe Labrecque no.22 qui s’est (enfin) décidé à sortir sa voiture du garage dans les petites heures du matin. Une recette à toute évidence gagnante pour ce dernier puisqu’il a mené une course irréprochable! Félix Gratton no.6 et Jessy Lambert no 64L sont demeurés dans le peloton de tête tout au long de l’épreuve en démontrant toute leur habileté et leur talent au volant. Ces derniers furent “challengés” par Dominic Jacques no.44, Steve Ladouceur no.51 et Jonathan Côté no 07.

 

Le prochain programme de course, c’est ce dimanche à l’Autodrome Chaudière!

 

Dès 13h les Sport Compact Senior, Sport Compact Développement, Légendes Modifiés, Mini-Sportsman Elite et Mini-Sportsman Développement seront en piste. Soyez-y!

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles publiés sur le site