Dans le calepin de Tommy Lavallée Vol. 3

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email

Cette semaine pour mon éditorial hebdomadaire, je reviendrai sur le Nascar, la saison prochaine sur la terre-battue et pourquoi pas un suivi du projet Les Gars de Courses!

On attendait Hamlin, Harvick ou Chase Elliott dimanche à l’heure du souper dans le cercle des vainqueurs de la piste de Homestead à Miami mais c’est plutôt le négligé de chez Hendrick, William Byron, qui est venu remporter une deuxième victoire en carrière et de façon dominante de surcroît en devançant facilement ses adversaires lors de la dernière étape de la course. Bien que Jeff Gordon n’a jamais été mon favori, de revoir le 24 dans le victory lane m’a rendu nostalgique.

Photo Getty Images

Que dire également de la 2e position de Tyler Reddick dans une voiture RCR moins performante que celles des équipes de pointe. Reddick aurait pu avoir un week-end de 2 podiums mais il a été disqualifié samedi pour hauteur non-conforme. On se souvient que ce jeune pilote nous avait visité en 2009 lors de la présence des Super Late Models alors qu’il n’avait que 13 ans!

Photo Charles Fortier

 

D’ailleurs, Reddick conduisait la voiture #23 de RSS Racing et Brett Moffitt la voiture 02 de OUR Motorsports et bien que les 2 pilotes soient connus et surtout capables de remporter des victoires, leurs voitures n’avaient pas de commenditaires. Si 2 pilotes qui font partie des pilotes les plus prometteurs de Nascar ne sont pas en mesure d’amener des commandites, ça nous prouve une fois de plus qu’il est de plus en plus difficile de trouver des entreprises qui veulent investir.

Photo Getty Images
Photo Getty Images

Lors de l’émission Le Réchauffement des Moteurs présentée par DRIVR Simulation de dimanche soir dernier, Dominic Lussier a partagé que pour l’instant, on continuait de se préparer comme si on allait être en mesure de présenter des courses de façon normale en 2021. Cependant, comme tout bon dirigeant, il a un plan B et un plan C dans sa manche et à voir à quel point tout change de jour en jour avec la pandémie, je suis pas mal sur qu’il a un plan D dans celle-ci . Il n’y a pas de doutes, être propriétaire et promoteur d’une piste de courses est un poste qui nécessite beaucoup de gestion du stress!

Le projet Les Gars de Courses a le vent dans les voiles et au cours des prochains jours, nous procéderons à d’autres annonces par rapport à celui-ci. De plus en plus, nous faisons parler de nous et ce n’est pas fini. Ce qui est le plus difficile présentement avec Les Gars de Courses est de ne pas s’emballer et de tout vous annoncer nos plans tout de suite! Nous sommes très fiers de ce que nous avons accompli et la réponse positive que l’on reçoit nous donne du gaz de course pour continuer!

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email

Derniers articles publiés sur le site