Des infos sur le Fall Showdown

En entrevue hier dans l’émission Cette semaine aux courses présentée par Lussier Chevrolet, Martin Bélanger du Cornwall Motor Speedway nous disait à quel point l’engouement pour le Fall Showdown était grand. Déjà, plusieurs billets et plusieurs terrains de camping ont été réservés et les pilotes continuent de confirmer leur présence en grand nombre dans chacune des catégories en piste lors de l’événement de 3 jours. Très chanceux, les dirigeants de la piste ont eu la confirmation que les gens qui seront dans les estrades n ‘auront pas besoin du passeport vaccinal. En effet, la santé publique ontarienne ne l’exige pas lorsque ce sont des événements tenus à l’ extérieur.

La classe qui retient l’attention est évidemment les Sportsman. Déjà plus de 71 pilotes avaient confirmé leur présence pour la fin de semaine. On pourrait atteindre le nombre de 80 voitures dans les puits pour chaque soirée. Faites le calcul, il pourrait y avoir 30 voitures en piste et 50 dans les puits dépendant de combien de voitures seront admises en finale. Martin Bélanger a confirmé qu’il n’y aurait pas de pilotes avec la garantie de partir en finale. Dans des programmes de courses de la sorte, chaque présence sur le circuit est importante. Une mauvaise prestation en temps chronométrés ou un accrochage ou bris en qualification peut complètement venir anéantir les chances d’un pilote. Ce fonctionnement assure les spectateurs que les pilotes auront le couteau entre les dents et que toutes les courses seront bonnes. Déjà on est assuré d’avoir les meilleurs pilotes de la région de Niagara, du Québec et de l’Ontario. Quelques pilotes américains réguliers au Mohawk International Raceway seront également à Cornwall au lieu d’être à Oswego. Plus de 80 voitures à Fulton et très proche du même nombre à Cornwall. Est-ce qu’il y en a qui doute encore de la popularité de la classe Sportsman?

Les Modifiés seront également en vedette et dans cette catégorie également, les pilotes ont répondu en très grand nombre à l’invitation de Raymond Lavergne et son équipe. Dans la liste de pilotes inscrits à l’événement, on compte pas moins de 13 champions de piste et une trentaine de pilotes ayant déjà remporté une victoire en Modifié. Sur un circuit comme Cornwall, ce sera des centièmes et des millièmes qui séparereront les voitures. Tout le monde a des voitures à la fine pointe et toutes les équipes viseront le coup de circuit en remportant la victoire lors de cet événement.

Les Lightning Sprints ont confirmé déjà une vingtaine de voitures, la classe Vintage s’attend à avoir près de 24 représentants et on attend des coureurs de partout dans les autres classes. Des pilotes de la Beauce, de Niagara et des réguliers de Brockville seront en piste. Difficile de ne pas couronner l’événement de succès tout de suite alors que toutes les catégories visent un minimum de 18 voitures. Du côté du Cornwall Motor Speedway, on a déjà trouvé un terrain près de la piste pour stationner les spectateurs. Un service de navette sera également disponible pour les fans qui rempliront les estrades à 75%.

Évidemment, qui dit record de voitures dit casse-tête dans les puits. Martin Bélanger nous en a parlé lors de l’entrevue d’hier et déjà il a été confirmé que les Modlites seront stationnés à l’extérieur du circuit dans le stationnement situé à l’extrémité des courbes 1 et 2. Les Lightning devraient être au centre de la piste alors que les Modifiés et les Sportsman seront dans les puits réguliers et on devrait remplir les puits avec une autre catégorie. On continue à planifier le stationnement pour chacune des équipes. D’ailleurs Martin Bélanger a lancé la suggestion aux équipes qui sont en mesure de le faire de venir placer la remorque le jeudi soir pour éviter le trafic qui sera intense vendredi avec une centaine de remorques qui voudront entrer sur le site.

La journée du lundi, journée de l’Action de Grâce, pourrait être utilisée comme journée de reprise en cas de pluie. Les dirigeants ont cette journée dans leur poche arrière mais on va évaluer selon la journée si on reprendra ou non le programme.

Les risques sont extrêmement grands lorsqu’on décide de présenter un événement de la sorte alors que la météo peut être très changeante. De plus, les soirées peuvent être très froides et cela peut, sans mauvais jeu de mot, refroidir les ardeurs des spectateurs. Or, présentement les prévisions météo sont favorables avec une chaleur non-habituelle pour octobre.

La pandémie nous prive d’aller au Super Dirt Week cette année mais l’alternative que nous offre le Cornwall Motor Speedway est excellente. Pour avoir discuter avec plusieurs pilotes et équipes, les gens sont anxieux d’aller aux courses et surtout de festoyer tous ensemble. C’est bien évident que comme la piste fait partie de DIRTcar, Raymond Lavergne et son équipe devront s’asseoir avec les dirigeants de DIRTcar pour s’assurer de pas entrer en conflit avec le SDW lorsque les douanes seront ouvertes. Cependant, tous les amateurs et les pilotes aimeraient que cette fin de semaine de courses devienne une tradition. C’est dans notre ADN de passionnés de courses d’aller aux courses en Octobre et de faire la fête!

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles publiés sur le site