L’équipe One – Riche en histoire – Se prépare pour l’avenir

L’équipe One a récemment annoncé que GM Paillé sera de retour en tant que partenaire pour la saison 2022.  Ce sera la huitième saison que GM Paillé accompagnera l’équipe historique qui célébrera ses 45 ans de courses lors de la prochaine saison.

L’équipe One travaille également d’arrache-pied pour s’assurer que Mario Clair pilotera la deuxième voiture de l’équipe au RPM Speedway pour la saison 2022.  Quant au pilote numéro un de l’équipe, David Hébert, il vient de recevoir sa nouvelle voiture de la plateforme de construction et les choses s’accélèrent pour la deuxième voiture.  Aujourd’hui, cette équipe légendaire se prépare pour la saison 2022, mais c’est sa riche histoire de plus de quatre décennies de courses qui a amené cette équipe à ce qu’elle est aujourd’hui.

C’était en 1977. Les courses sur piste de terre commençaient à gagner en popularité.  Cette même année, deux jeunes passionnés de course, Gaetan Beauregard et Serge Desjardins, ont eu l’idée de se lancer dans la course et l’équipe 1 était née.  Le pilote qui avait été choisi pour mener l’équipe sur la piste dans ces premières années était Bernard Mathieu.

Gaétan Beauregard et Serge Desjardins

L’équipe remporte sa première victoire l’année suivante, en août.  C’était le début de ces grandes performance, puisque l’équipe compte aujourd’hui 278 victoires à sa ceinture.  Bernard a ensuite remporté le championnat de piste de Sorel en 1980.

L’année 1983 a vu un changement chez l’équipe 1.  Luke Plante a pris en charge les fonctions de pilote de l’équipe.  Luke sera le pilote de l’équipe pendant onze ans, ramenant à la maison de nombreux championnats sur la piste et dans la série Québec-Ontario.  En 1991, Luke termine en tête en étant couronné champion du Québec.  Luke a également remporté le championnat de l’Estrie en 1990 et 1991.

Voiture pilotée par Luke Plante

Quatre ans plus tard, en 1995, un autre changement au volant de la voiture 1 avec l’embauche de Steve Paine de Waterloo, NY.  Les succès des trois saisons suivantes allait consolider sa place dans les livres d’histoire des courses sur terre battue.  L’équipe 1 est maintenant la force dominante au Québec et avec Paine au volant, les victoires et les championnats s’accumulent.

Au cours de cette période, Steve Paine a visité le cercle des vainqueurs à 41 reprises.  Il a également ramené cinq titres de championnat à l’atelier de l’équipe One située à Sorel-Tracy.  Au cours de ces années, Paine a remporté le championnat de piste à Drummond en 1995, 96 et 97, ainsi qu’à Granby en 96 et 97.

Les courses ont cependant ralenti en 1998 pour l’équipe 1.  Avec le départ de Steve Paine et les engagements professionnels de Gaétan et Serge, les courses ont été mises en veilleuse pendant la majeure partie de la saison, à l’exception de la traditionnelle participation à la Super Dirt Week.  Cette année-là, Mike Romano de Johnstown NY, a piloté la voiture pour la 26ème édition de la course au Moddy Mile.

L’équipe 1 était de retour sur la piste pour la saison 1999 avec un nouveau pilote.  Richard Chauvin a été la personne choisie, mais après trois accidents dévastateurs en début de saison, Richard s’est retiré des fonctions de pilote.

Gaétan Beauregard et Serge Desjardins ont dû décider qui piloterait la voiture.  Ils ont approché un jeune pilote prometteur du nom de David Hebert, qui était intéressant à l’époque.  Hébert a finalement accepté.

À partir de ce moment-là, tout a changé pour David.  Gérer sa propre équipe est difficile dans le meilleur des cas avec un budget limité, mais avec l’équipe 1, David pouvait se concentrer sur les courses au lieu de trouver de nouveaux commanditaires pour avoir de l’argent.

Deux semaines après avoir commencé à piloter pour l’équipe 1, David remporte sa première course à l’Autodrome de Granby.  Cette victoire a été suivie d’une autre, cette fois à Drummond.

En 2000, les Autodromes Drummond et Granby intentent une poursuite pour interdire à l’équipe de courir sur leurs pistes en raison des conflits entourant les courses de Modifiés Petits Blocs (358) par rapport aux populaires Modifiés Gros Blocs.  L’équipe 1 a finalement obtempéré et, en 2000, l’équipe s’est lancée dans les courses sur asphalte, où David a couru dans la division CASCAR.  Hébert a remporté le titre de recrue de l’année dès la première saison.

En 2002, l’équipe 1 était de retour sur la terre battue.  En 2004, ce partenariat entre David et l’équipe 1 prouve son pesant d’or alors qu’ils remportent deux championnats en Modifiés, l’un à Granby et l’autre à Drummond, ainsi que 12 victoires au total cette saison-là.

Dix-sept années se sont écoulées depuis cette année faste de 2004.  Depuis, David a remporté 18 championnats de piste, 167 victoires, 5 victoires Mr. DIRT Car, 3 championnats de séries canadiennes. David explique « Le moment le plus excitant a sans aucun doute été d’établir un nouveau record pendant la semaine Super DIRT 2003.  C’était 20 minutes de pur bonheur, si vous y pensez, un Québécois de la petite ville de St-Damase devient le pilote le plus rapide de tous les temps au Moody Mile. »

L’année 2017 a été marquée par de grands changements concernant la propriété de l’équipe.  Gaétan et Serge prennent de l’âge et estiment qu’il est temps que du sang plus jeune prenne les rênes.  Claude Arel, Alexandre Vogel, Keven Ethier, Stephane Levesque et David Hebert prennent en charge l’équipe et adoptent le même plan que Gaétan et Serge avaient mis en place avec tant de succès au fil des ans.

L’équipe One a fait un autre geste audacieux en 2019, en ajoutant un deuxième pilote actif à sa liste.  Mario Clair prend le volant de la deuxième voiture de l’équipe au RPM Speedway pour la saison.  C’était une décision excitante de la part de l’équipe d’avoir Mario dans la deuxième voiture, qui mettrait en avant un coup double alors que l’équipe s’est lancée dans la bataille du championnat.  À la fin de la saison, Hébert et Clair terminent à égalité aux points du championnat au RPM.  Un geste audacieux qui a porté ses fruits.  Hébert remporte le championnat à l’Autodrome Drummond cette année-là et termine deuxième dans les points à Granby.

L’année 2020 s’annonce encore plus excitante que l’année précédente, mais l’excitation est de courte durée puisque le COVID-19 dicte maintenant la saison.  Pendant deux saisons, les choses sont limitées en matière de courses.  Les restrictions reliées au COVID-19 ont dict. la saison.  Hébert a tout de même réussi à terminer en deuxième place du classement Hoosier, avec cinq victoires et 20 top 5.  David termine deuxième dans la lutte au championnat à l’Autodrome de Granby.

L’année 2021 est à peu près la même que l’année précédente, mais les restrictions sanitaires ont été quelque peu assouplies, ce qui a permis plus de courses.  David remporte huit autres victoires et le championnat de piste à l’Autodrome de Granby.

Pour les deux dernières courses de la saison, l’équipe a fait appel à Yan Bilodeau pour conduire la voiture de réserve au Cornwall Motor Speedway, tandis qu’au Fall Nationals à Brockville, William Racine a été désigné pour conduire la voiture de réserve.  Ces deux pilotes constituaient une sorte de test, si l’on peut dire.

Quel est donc l’avenir de l’équipe One?  La combinaison équipe One et David Hebert a été tellement gagnante au cours des 20 dernières années.  David explique : « Les 20 dernières années avec l’équipe One ont été tellement amusantes.  Notre objectif principal a toujours été de gagner et de viser le championnat, mais c’est difficile d’y arriver.  La nouvelle vision de l’équipe est d’être plus jeune, plus rafraichissant et d’avoir toujours le même objectif de gagner des courses.  L’équipe One et Jean Claude Paillé de Paillé Chevrolet travaillent à s’établir comme une des plus grosse équipe ayant le plus de visibilité à la télévision, à la radio et sur Internet.  En d’autres termes, il faut « voir grand ».  Avoir un partenaire aussi formidable que Paillé Chevrolet à bord est un rêve pour toute équipe de course. »

David poursuit en expliquant : « La saison prochaine, nous espérons avoir une saison régulière, sans COVID.  Nous allons courir pour plus de victoires chaque semaine, en nous battant pour le championnat. Mais à long terme, je vise quelques championnats de plus pour le record du Québec et un objectif personnel de victoires, après quoi je pense que je me retirerai du pilotage. »

Comme toute équipe, surtout une équipe avec autant d’histoire, vous devez penser à long terme.  Le copropriétaire Alex Voghel explique : « Dans les années à venir, il y aura de grandes décisions à prendre, mais nous devons préparer l’avenir. »

Si le passé est garant de l’avenir, l’équipe One est en bonne forme, mais pour l’instant, l’objectif principal est toujours de gagner.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles publiés sur le site